• Ça va bouger au poste de demi de mêlée à Castres : l’international uruguayen Santiago Arata devrait remplacer Ludovic Radosavljevic en juin prochain. Photos Icon Sport
    Ça va bouger au poste de demi de mêlée à Castres : l’international uruguayen Santiago Arata devrait remplacer Ludovic Radosavljevic en juin prochain. Photos Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Arata, «Rado», Webb… encore du neuf en «9»

Le retour de Rhys Webb au pays de galles est désormais acté. Comme à toulon, il va aussi y avoir des changements à castres. A Grenoble, il risque d’y avoir embouteillage. Le marché est encore animé.

Le marché des demis de mêlée est un des plus animés actuellement. La semaine dernière, nous faisions ainsi état de la décision de Morgan Parra de finalement poursuivre l’aventure à Clermont, du départ programmé de son actuel partenaire Greig Laidlaw ou encore du retour prochain du Toulonnais Rhys Webb au pays de Galles.

Ce dossier a connu son dénouement en début de semaine et, comme attendu, Rhys Webb quittera bien le RCT en fin de saison. Alors qu’il était en contrat jusqu’en juin 2021, le demi de mêlée aux 33 sélections a demandé au RCT de le libérer de sa dernière année de contrat. Une requête acceptée par le club varois. Son départ a été officialisé ce lundi et, vingt-quatre heures après, les Ospreys annonçaient le retour de l’enfant chéri au Liberty Stadium. "C’est un soulagement de revenir chez moi, chez les Ospreys, là où se trouve ma famille, là où j’ai grandi", a commenté l’international de 31 ans. Avec ce contrat de deux ans dans la principauté, il redevient aussi éligible avec le XV du Poireau. Le RCT devra lui trouver un remplaçant mais les premières pistes étudiées se sont déjà refermées (le Briviste Julien Blanc et l’Agenais Paul Abadie).

Un retour aux sources pour radosavljevic

Du côté de Castres, il va aussi y avoir du neuf au poste. Pourtant, les deux spécialistes Rory Kockott (33 ans, 11 sélections) et Ludovic Radosavljevic (30 ans) sont liés jusqu’en juin 2021. Mais selon nos informations, le second ne sera plus Tarnais la saison prochaine. Arrivé en 2017, "Rado" devrait quitter Pierre-Fabre dès le mois de juin pour prendre la direction d’Aix-en-Provence. Un retour aux sources pour l’ancien Clermontois. Et une belle prise pour le club provençal avec ce joueur aux 190 feuilles de match dans l’élite. L’année prochaine, outre l’espoir Jérémy Fernandez (22 ans), Rory Kockott se partagera probablement le temps de jeu avec une des révélations de la Coupe du monde au Japon. Le CO devrait en effet prochainement obtenir la signature de l’explosif et insaisissable demi de mêlée Santiago Arata (23 ans, 43 sélections). L’ancien joueur des Houston Sabercats en Major League Rugby aurait donné son accord et n’aurait plus qu’à passer la visite médicale. Cet acteur majeur de la victoire historique face aux Fidji, auteur d’un essai ce jour-là avec un raffut sur Semi Radradra au passage, va disputer la nouvelle Súper Liga Americana de Rugby avec la formation uruguayenne de Penarol, de février à mai, avant de rejoindre l’Hexagone dans la foulée.

Saseras sur le départ de grenoble ?

Si la majorité des dossiers sont désormais ficelés ou en passe de l’être, une poignée d’acteurs va continuer d’animer le marché des demis de mêlée en coulisses : comme évoqué vendredi dernier, le Rochelais Alexi Bales (29 ans), sous contrat jusqu’en 2021 mais dont le CV circule, et surtout le Clermontois Charlie Cassang (24 ans), non conservé par l’ASMCA, vont en être des acteurs dans les semaines à venir. Un Grenoblois pourrait s’inviter dans ce jeu de chaises musicales : Lilian Saseras (25 ans), en fin de contrat en juin prochain. Si ce produit de la formation locale est régulièrement aligné (onze matchs dont sept titularisations cette saison), il pourrait être poussé vers la sortie par la prolongation de contrat, de deux saisons, signée par l’espoir Jérémy Valençot (22 ans), comme le relate Le Dauphiné Libéré. Avec Jérémy Valençot mais aussi Théo Nanette, de retour de blessure, et Eric Escande, toujours convalescent, le FCG est déjà bien fourni au poste. Lilian Saseras risque donc de devoir changer de couleurs après sept ans et près de cent matchs en pros en rouge et bleu.

Vincent BISSONNET
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir