Les 42 enfin officiels

  • Fabien Galthié et Raphaël Ibanez.
    Fabien Galthié et Raphaël Ibanez.
Publié le , mis à jour

FFR et LNR ont officialisé le 31 décembre, un accord qui permet à Fabien Galthié de travailler à 42. Une avancée qui a été permise grâce aux efforts des deux parties.

Juste avant le réveillon du Nouvel An, le nouveau sélectionneur Fabien Galthié a pu pousser un vrai ouf de soulagement. Il pourra donner une liste de 42 joueurs présélectionnés le 8 janvier et non plus de 31. Le 31 décembre, Ligue et Fédération ont officialisé l’accord qui ne porte pour le moment que sur le prochain Tournoi des 6 Nations, mais dont des réunions sont d’ores et déjà programmées pour l’inscrire dans la durée jusqu’en 2023. Après avoir envisagé de demander aux joueurs concernés de poser deux fois trois jours de congés pour pouvoir se rendre aux stages du groupe France (solution abandonnée sous l’influence du syndicat Provale), les deux entités ont fait un pas l’une envers l’autre. Cette nouvelle organisation s’accompagne de la mise en place d’un dispositif vertueux d’intéressement du secteur professionnel à la performance du XV de France. Ce dispositif prévoit qu’une part des revenus variables perçus par la FFR en cas de première, deuxième ou troisième place dans le Tournoi des 6 Nations 2020 sera versée à la LNR. Cette contribution au secteur professionnel pourra aller jusqu’à 1,25 million d’euros en cas de première place et 1,85 million d’euros en cas de grand chelem. Par ailleurs, pour "compenser" l’éventuel manque de résultat des Bleus, la FFR s’est engagée à reverser à la LNR, près de 100 000 euros de cash. Pour Paul Goze, président de la LNR : "Cet accord marque le soutien total des clubs au projet de l’équipe de France tel qu’il est porté par Fabien Galthié. Il constitue une étape importante dans le cercle vertueux de collaboration entre le XV de France et les clubs qui doit mener le rugby français jusqu’à la Coupe du monde 2023."

28 conservés les week-ends sans match international

Si le monde professionnel a accepté le principe de 42 joueurs convoqués durant la phase de compétition du Tournoi (et donc forcément absents lors de certaines journées de Top 14), c’est parce que la sélection doit se faire en concertation. Si Galthié bénéficiera d’un groupe élargi chaque semaine du lundi au jeudi 13 heures, il n’en conservera que 28 les week-ends sans rencontre internationale. Vingt-trois déterminés par son staff et lui et les cinq autres en accord avec leur club, et ne participant pas à la journée de championnat. Le président de la FFR, Bernard Laporte, s’est déclaré "satisfait que le rugby français se structure pour que le XV de France masculin redevienne une des meilleures nations du rugby mondial. Je souhaite remercier tous les acteurs de ces discussions, et particulièrement les clubs de rugby professionnel, la Ligue Nationale de Rugby, et Provale pour la représentation des joueurs". Après la théorie, place aux actes.

Les « entraînements du staff » à venir

Comme annoncé par Raphaël Ibanez et Fabien Gatlhié il y a un mois lors de la conférence de presse donnée à Hossegor, le staff du XV de France doit « s’entraîner à entraîner ». Il l’a déjà fait le 17 décembre dernier avec l’équipe de Massy (Fédérale 1) au CNR de Marcoussis, et deux autres séances sont prévues : le 9 janvier à Nice avec une sélection jeunes du Sud-Est, puis le 14 janvier à Naples, en Italie avec les moins de 20 ans tricolores. Pour rappel, le XV de France effectuera ensuite un stage de deux semaines à Nice à partir du 19 janvier. Le 8 janvier, Fabien Galthié dévoilera sa liste des 42 joueurs retenus pour le Tournoi.

S. V.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?