Dernières danses pour les Gallois

  • Tomos William (Cardiff Blues)
    Tomos William (Cardiff Blues) PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Ce week-end les Gallois ont joué des coudes pour essayer de séduire une dernière fois leur nouveau sélectionneur Wayne Pivac, avant que ce dernier n’annonce sa première liste.

À un mois du Tournoi, les billets s’arrachent pour faire partie de l’aventure. Les joueurs veulent tous séduire leur sélectionneur d’autant plus quand celui-ci vient de prendre ses nouvelles fonctions. C’est le cas en Irlande et au Pays de galles. Nouveau cycle à venir pour le XV du Trèfle qui a vu son élimination face à la Nouvelle-Zélande sonner les adieux de Joe Schmidt et Rory Best. Même constat pour le Pays de galles avec Warren Gatland. Le Néo-Zélandais a également achevé son troisième mandat face aux All-Blacks au Japon. Si Alun Wyn Jones est toujours là, le capitaine emblématique tire ses dernières cartouches en espérant devenir le joueur le plus capé au monde. Bref certaines cartes sont redistribuées et ce week-end, au Nord du canal de Bristol la bataille a fait rage entre les quatre franchises galloises. À Cardiff d’abord entre les Blues et les Scarlets de Swansea, puis le lendemain, ou les Newport Gwent Dragons recevaient les Ospreys. Deux duels fraternels, voire fratricides pour entrer dans les petits papiers de Wayne Pivac. Preuve de l’intensité affichée, ces deux rencontres sont les deux seuls du week-end ou le perdant est reparti avec le bonus défensif. Dans une ligue qui met plus souvent en avant le jeu, que le travail défensif, les rencontres ont parfois saveur de portes ouvertes. 60 points de moyenne sur les cinq autres matchs avec des écarts dépassants régulièrement les 30 points. Mais ce week-end au Pays de galles, il n’en était rien.

Face à face

Pas incontestable durant le Mondial, Leigh Halfpenny a une nouvelle fois fait le nécessaire vendredi soir. Onze points au pied, ont permis aux siens de s’imposer de justesse. Un atout de taille face à un de ses concurrents et adversaire du soir, Hallan Amos qui n’a pas scoré mais auteur d’une belle performance, légèrement mieux que l’ancien toulonnais, avec près de 100 mètres gagnés, 8 défenseurs battus et 6 offload. Duel de 9 également durant cette rencontre, avec l’international titulaire Gareth Davies pour les Scarlets et son remplaçant Tomos Williams. Deux demis de mêlée, qui en plus d’animer le jeu, sont capables de progresser balle en main. 50 mètres chacun durant cette rencontre. La hiérarchie ne devrait pas évoluer. Même combat en troisième ligne pour Shingler qui n’a pas réussi à dominer son concurrent Navidi. La première liste de Wayne Pivac est évidemment attendue avec impatience. Lui qui a promis de changer le style de jeu gallois, il devra peut-être changer les joueurs. Une chose est sûre, les joueurs évoluant aux Scarlets disposeront d’une longueur d’avance, puisqu’ils étaient sous les ordres du Néo-Zélandais l’an passé.

Baptiste Barbat
Voir les commentaires
Réagir