Laussucq : « Rien à reprocher aux joueurs »

  • DDM AGEN JEAN MICHEL MAZET RENCONTRE DE TOP 14  AU STADE ARMANDIE D AGEN ENTRE LE SUA LG SUA RUGBY ET LE LOU RUGBY LYON S IMPOSE 13 A 12 SIA LG LOU RUGBY
    DDM AGEN JEAN MICHEL MAZET RENCONTRE DE TOP 14 AU STADE ARMANDIE D AGEN ENTRE LE SUA LG SUA RUGBY ET LE LOU RUGBY LYON S IMPOSE 13 A 12 SIA LG LOU RUGBY DDM / DDM JEAN MICHEL MAZET / DDM
Publié le / Mis à jour le

Christophe Laussucq, manager d’Agen, s’est montré abattu et terriblement frustré à l’issue d’une nouvelle défaite concédée au terme d’un match plutôt dominé par son équipe.

Qu’a-t-il manqué au SU Agen pour s’imposer ce soir ?

Peu et beaucoup à la fois. Plus de maîtrise quand ça devient dur, plus de puissance… Plein de choses. On ne peut rien reprocher aux joueurs, on voit bien qu’ils ont tout donné. Ce qu’ils font est remarquable, tant au niveau de l’investissement que de l’état d’esprit. Seulement, dès que l’on baisse un peu d’intensité face à ce genre d’équipe - et il y en a beaucoup de ce genre dans le championnat - les choses se compliquent. On leur lâche le match à quatre minutes de la fin, mais cela aurait pu être plus tôt. Petit à petit, les Lyonnais ont repris le pas sur nous. Pendant ce temps-là, on laisse des joueurs sur le carreau, on commence à subir, et voilà… J’ai l’impression de toujours donner les mêmes interviews d’après-match.

N’avez-vous pas le sentiment qu’il fallait marquer davantage en première mi-temps, au moment où la domination agenaise était à son paroxysme ?

Vous avez vu d’autres occasions en première mi-temps ? Moi je n’en ai pas vu. Ce n’est pas facile de marquer des essais, mais on le fait deux fois et l’on passe à 12 à 0. Bien sûr on rate cette pénalité en deuxième mi-temps et une fois de plus, on lâche des points au pied. Wisniewski n’a pas raté les points de la gagne. Ces statistiques-là ne nous aident pas, tandis que les blessures de joueurs importants font que nous n’avons pas le même banc que les autres. La semaine dernière, on a essayé d’équilibrer en attaquant avec une équipe un peu plus jeune, mais cela n’a pas réussi. Donc sur notre banc, on trouve des jeunes joueurs qui débutent alors qu’en face ce n’est pas le cas. Donc il nous manque peu de choses et beaucoup à la fois.

De la confiance aussi ?

Oui c’est évident. Comment voulez-vous être en confiance après une neuvième défaite ? Si vous savez comment faire, je vous écoute car je ne sais pas comment faire pour redonner de la confiance au vestiaire. On essaye de sortir du positif… Qu’est-ce que vous voulez que je leur dise ? Je ne vais pas leur taper dessus, je suis fier de ce qu’ils font ! C’est énorme ce qu’ils font pendant une mi-temps voire plus d’une heure… On a bien travaillé en touche, en défense, on a rarement été mis à défaut. Mais force est de constater qu’il nous manque encore quelque chose face aux grosses écuries. J’entends des professeurs qui disent qu’il faut provoquer la chance, mais ce sont des conneries. Il faut la provoquer, mais il faut qu’elle tourne aussi. Et pour le moment, cela ne tourne pas comme face à Toulouse. Aujourd’hui j’y ai cru parce qu’il y a eu un très bon arbitrage qui est revenu sur des fautes vues à la vidéo. Mais non. Cette fois, cela s’est joué sur une mêlée mal négociée à la 76e alors que nous étions huit. Pourtant, quelques minutes plus tôt nous n’étions que sept et on s’en était mieux sorti.

Cela signifie que vous allez devoir aller chercher des points contre vos concurrents directs à Bayonne, contre Castres et à Brive, qui sont vos futurs adversaires ?

Bien sûr qu’il faut prendre des points, c’est évident. Mais qui sont nos concurrents directs ? Pourquoi vous me parlez de Brive ? Brive, ils sont sixièmes (neuvièmes en réalité à ce moment-là, N.D.L.R.). Notre concurrent direct, c’est le Stade français ! Que va faire Toulouse demain soir à Paris, ça, c’est la question. Mais si Paris gagne demain, cette défaite sera encore des points que nous n’aurons pas pris face à un concurrent direct. Je ne sais pas à combien se jouera la douzième ou la treizième place. Ce qui est sûr, c’est qu’il faut prendre des points.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir