Une représentante passionnée

  • Sandrine Botto enchaîne les voles vers le continent pour assurer la fonction de représentante fédérale. Sandrine Botto enchaîne les voles vers le continent pour assurer la fonction de représentante fédérale.
    Sandrine Botto enchaîne les voles vers le continent pour assurer la fonction de représentante fédérale. DR
Publié le

Sandrine Botto est représentante fédérale depuis cinq saisons, d’abord dans le comité Côte d’Azur, maintenant en Corse.

Le rugby se féminise sur le terrain, avec un nombre croissant de joueuses, et d’arbitres, mais également le long de la main courante. Depuis plusieurs saisons, sous les couleurs du comité Côte d’Azur, maintenant pour la Ligue Corse, où elle a été très bien accueillie par Frédéric Theurier, et le président, Jean-Simon Salvelli, Sandrine Botto, assume la fonction de représentante fédérale le dimanche après-midi. "Je suis rentré dans le rugby pour suivre mon mari Didier (N.D.L.R. : ancien entraîneur dans le Var, actuellement arbitre en Corse), et le voir plus souvent, sourit-elle. Au final, c’est un travail qui me réfléchit bien : faire respecter les règlements de la FFR et être à l’écoute des dirigeants. Nous ne sommes pas là pour réprimander."

"Il a fallu que je m’impose en tant que femme"

Avant de passer de ce côté de la barrière, elle avait eu le temps d’apprendre les rudiments comme secrétaire des équipes entraînées par son mari, puis du RC Corse, et ensuite comme élue au comité Côte d’Azur. Cela n’empêche pas qu’elle a dû au début apprendre à se faire respecter.

"Il a fallu que je sois un peu plus sévère les premières années, que je m’impose en tant que femme, reconnaît-elle. Je suis peut-être moins souple que certains, mais j’ai eu la chance de ne jamais connaître de débordements." Elle a aussi également la chance de beaucoup voyager. Tous les week-ends, elle prend la direction de l’aéroport pour embarquer sur le continent. À la fin de l’année, elle avait officié à Vincennes, au PUC, mais aussi à Grasse. L’ancienne gymnaste se sent maintenant comme un poisson dans l’eau sur les bancs de touche. "J’ai vu des équipes fantastiques depuis le début de saison."

Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?