• Vers une harmonisation entre les arbitres…
    Vers une harmonisation entre les arbitres… S.F. / S.F.
Publié le / Modifié le
Reportages

Vers une harmonisation entre les arbitres…

Semaine après semaine, les joueurs sont confrontés à des interprétations différentes des nouvelles règles par les arbitres. Ce à quoi la direction de l’arbitrage et les principaux concernés apporteront dès la rentrée des améliorations.

"Comment expliquer qu’un week-end nous sommes pénalisés à 12 reprises et le suivant plus de 30 fois ?" Cette remarque d’Alix Thiebaut-Georges, entraîneur de Concarneau en Promotion Honneur de la Ligue Bretagne plutôt favorable à l’application de ces nouvelles règles, plusieurs autres techniciens contactés l’ont eu. Elle symbolise à merveille le point qui fait le plus débat autour de ces mesures : le manque d’harmonisation entre les différents arbitres. Il est vrai que tous les directeurs de champ n’ont pas tous la même interprétation de ce nouveau règlement, que ce soit la hauteur du plaquage ou du plaquage à deux. "C’est difficile à faire comprendre au joueur qu’un week-end un arbitre plutôt laxiste ne va pas le réprimander et la semaine suivante, il sera sanctionné pour un geste similaire par un arbitre plus pointilleux…" explique Mathieu Guyou, entraîneur de Cergy-Pontoise en Fédérale 3.

Des interprétations différentes qui peuvent nuire à la qualité du jeu et même parfois apporter un climat délétère dans la relation entre les arbitres et les joueurs ou les entraîneurs. "C’est sûr que ce n’est pas évident pour les arbitres aussi, poursuit l’entraîneur du club du nord-ouest parisien. Mais il est vrai que ça tend parfois le match, car certains sont vraiment concentrés sur les nouvelles règles et peuvent parfois en oublier d’autres essentielles au bon déroulement du jeu." "Je suis vraiment déçu parfois du comportement de certains arbitres qui manquent vraiment de discernement. Tout serait tellement plus simple si on pouvait communiquer avec eux avant le match, et qu’ils nous disent : "Je serai pointilleux sur telle ou telle phase de jeu." Mais là, nous n’avons aucun échange avec les arbitres", regrette de son côté le coach de Gujan-Mestras (Fédérale 2), Jean-Marc Lanne-Petit.

Un dialogue bienvenu

Certains arbitres reconnaissent ce manque d’harmonisation entre eux et disent tout mettre en œuvre pour éviter cela comme Loïc Bricout, arbitre de Fédérale 2 (Ligue Bourgogne-Franche-Comté). "Nous avons régulièrement des réunions de secteur avec les arbitres de Côte-d’Or. Nous visionnons les matchs de tous les niveaux et de tous les arbitres, afin d’uniformiser notre arbitrage. De notre côté, nous avons reçu toutes les informations sur les changements et les mises à jour au fur et à mesure des remontées des clubs et arbitres. Depuis un mois tout est bien ficelé." Ce que confirme Philippe Marguin, responsable formation à la Direction nationale de l’arbitrage. "Nous travaillons beaucoup sur la cohérence entre les arbitres. Il va y avoir dans les prochaines semaines un nouveau protocole arbitral avant les matchs où les arbitres présenteront aux deux équipes ainsi qu’aux entraîneurs, les points à sensibiliser." Un dialogue bienvenu pour tous les acteurs, qui devrait amener un peu plus de sérénité et de calme sur les terrains.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir