Perpignan démarre 2020 de la meilleure des manières

  • Pro D2 - Damien Chouly (Perpignan) célèbre un essai avec Enzo Forletta contre Biarritz
    Pro D2 - Damien Chouly (Perpignan) célèbre un essai avec Enzo Forletta contre Biarritz Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Sur la pelouse de Soyaux-Angoulême, Perpignan avait à cœur de marquer les esprits en s’imposant pour conforter sa place de leader. Sans réellement forcer son talent, l’USAP glane quatre points précieux pour la suite de la saison.

Le match

Après un round d’observation qui se résume à un duel des buteurs, remporté par le Perpignanais Bousquet (3-6, 26) les Catalans prennent l’ascendant dans le jeu et inscrivent le premier essai de la rencontre grâce à leur capitaine Acébès, réalisation transformée par Bousquet. À la pause l’USAP fait la course en tête (3-13). Au retour des vestiaires, Bousquet d’une nouvelle pénalité offre encore un petit peu plus d’air à l’USAP (3-16) mais Angoulême reprend espoir grâce à l’essai d’Etcheverry transformé par Jones puis à une pénalité de Jones (13-16, 60). Mais pas le temps de croire totalement à la victoire pour Soyaux-Angoulême qui se fait punir dans la foulée par un essai de Eru, transformé par Bousquet (13-23). En fin de match le SA XV insiste et obtient un bonus offensif grâce au premier essai dans le championnat Français du talonneur Kessler que Jones transforme (20-23).

Le tournant

Si Perpignan a finalement assez logiquement inscrit le premier essai de la rencontre au vu de leur temps fort peu après la demi-heure de jeu, l’essai du capitaine Mathieu Acébès peut laisser des regrets aux Angoumoisins. Parti dans une séquence limpide qui a traversée le terrain dans la largeur, le capitaine Acébès a échappé le ballon dans l’en-but avant d’aplatir. Un en-avant assez flagrant mais qui a échappé à l'arbitre. De quoi susciter la colère de Mirco Bermasco, l’entraîneur des ¾ Angoumoisins sur son banc de touche.

L’action

En manque de munition sur son aile gauche, Etcheverry a souvent demandé le ballon sans que ses équipiers ne trouvent l’ouverture pour le lancer sur les meilleurs rails. Fort de ce constat, l’ailier champion du monde U20 décide de rejoindre l’aile de Lafitte pour tenter un décalage. En conclusion d’une bonne séquence Mau lance Etcheverry qui parcourt seul les 22 derniers mètres pour permettre aux Charentais de se révolter. Une action d'ailier moderne.

L’essai

Alors qu’ils auraient pu déposer les armes après le second essai Perpignanais qui sortait le SA XV du bonus défensif, Soyaux-Angoulême a poussé jusqu’au terme pour arracher le point de bonus défensif au bout du temps additionnel. Une réalisation Angoumoisine signée Kessler qui prouve une nouvelle fois la force de caractère des Angoumoisins qui ne lâchent jamais rien.

Première réussie pour Kessler

Sous le feu des projecteurs durant la dernière coupe du monde au Japon, German Kessler, talonneur Uruguayen a rejoint la Charente il y a quelques semaines. Il apparaissait sur sa première feuille de match contre l’USAP. Entré en jeu à la 49ème minute en remplacement de Boundjema il a réussi une bonne première en France et s’est offert son premier essai, celui qui a permis aux Angoumoisins de gratter un point au bout de cette soirée.

Étoiles

Soyaux-Angoulême. Witt (2), Lafitte (2), Kessler (1), Jones (1).

Perpignan. Chouly (3), Acebes (2), Bousquet (2), Muller (1), Rodor (1).

Blessés

Soyaux-Angoulême : Matthieu Ugalde (choc à la rotule).

Perpignan : Néant.

Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Réagir