Vitesse et précision à Oyonnax

  • Très belle opération des hommes de l’Ain qui empochent au passage le bonus offensif.
    Très belle opération des hommes de l’Ain qui empochent au passage le bonus offensif. Midi Olympique / Carine Monfray / Midi Olympique
Publié le / Mis à jour le

L’équipe de l’Ain n’a pas manqué son retour à Mathon après deux défaites concédées en déplacement.

"C’était top… et c’est à refaire." Accompagnée d’un large sourire, la petite phrase lâchée par Bilel Taieb traduit à la fois la satisfaction d’avoir fêté par une victoire à cinq points le retour à Mathon et le plaisir pris au long d’un match placé sous le double signe de la vitesse et de la précision. "On peut dire que c’est un match abouti, poursuit le troisième ligne. Nous l’avons bien géré en mettant en place le jeu que nous voulions proposer. Quand nous choisissons de jouer des mêlées sur nos pénalités, c’est parce que nous nous sentons forts. Ce choix, nous l’avons assumé. Nous voulions donner du rythme à notre jeu et nous l’avons fait en étant capables de tenir le ballon."

Parfaite symbiose entre avants et trois-quarts

Pour le grand retour à Mathon, après deux revers consécutifs en déplacement à Aurillac et à Grenoble, les Oyomen voulaient montrer un autre visage, plus conforme aux ambitions affichées. Le bonus très rapidement assuré trouve à ce titre une saveur particulière aux yeux du manager, Joe El Abd : "C’est un point important pour tenir le rythme qui est imposé en haut du tableau. Il l’est aussi parce qu’il récompense l’investissement des joueurs qui ont toujours été dans l’avancée avec la volonté d’être à la fois précis et efficaces. Ils ont pris du plaisir dans ce match. Ce genre de match nous conforte dans ce que l’on peut faire et ce que l’on doit faire. Sur le terrain, ils ont su adapter leurs choix, prendre des options en alternant le jeu de pression et le jeu à la main. Tout a été fait avec justesse. C’est exactement ce vers quoi nous voulons tendre".

Les Oyomen ont joué juste avec une parfaite symbiose entre avants et trois-quarts, "grâce au boulot de la charnière", commente Bilel Taieb comme pour mieux souligner la copie parfaite rendue par Yohan Le Bourhis auteur de son premier essai de la saison, mais aussi d’un sans-faute au pied avec 21 points inscrits. "Tout nous a souri, tempère l’ouvreur de l’Ain. Nous voulions proposer du combat, du rythme. Personnellement, les entraîneurs m’ont demandé de m’engager plus dans la ligne. C’est ce que nous avons fait et avec de bonnes courses, de bons choix, il y a forcément des portes qui s’ouvrent. C’était un match plein et les cinq points pris sont importants", poursuit-il avant de tempérer l’enthousiasme : "Il ne faut pas oublier que nous avions lancé notre championnat sur deux gros matchs à domicile. Nous sommes repartis sur de bonnes bases, avec un jeu qui nous correspond et dans lequel tout le monde prend du plaisir. Il faudra maintenant reproduire ce genre de match en déplacement."

Jean-Pierre Dunand
Voir les commentaires
Réagir