Colomiers laisse Béziers «fanny»

  • Josua VICI (Colomiers).
    Josua VICI (Colomiers). Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Pour la 17 journée du championnat, les Columérins, en position de force, affrontaient Béziers. Et c'est une sixième victoire consécutive qu'ont acquis les locaux 25-0, bonus offensif en prime. Un succès qui permet au club de la colombe de passer provisoirement à la deuxième place de Pro D2. Pour les biterrois, c'est une troisième défaite consécutives mais surtout un non-match inquiétant pour la suite de la saison.

Début de match assez équilibré mais aucun round d'observation. Après une pénalité manquée par Latorre, qui sortira prématurément, Costa Repetto marque le premier essai pour les locaux (11e). Les Haut-Garonnais sont plus incisifs et Girard inscrit une nouvelle pénalité (20e). S’en suivent deux essais par l’italien Eduardo Gori (23e) et Gaëtan Barlot (28e). Après un carton jaune pour Granouillet (38e), Dreuille va manqué une pénalité pour Béziers pourtant faisable sur la sirène.

La deuxième période démarre sur le même tempo mais les Columérins reste dans le camp méditerranéen. Aurélien Béco et Eloi Massot vont prendre un carton jaune pour un contentieux. Des échauffourées qui se sont d'ailleurs poursuivies durant toute la partie.(48e). Girard va inscrire une pénalité (54e) avant une période marquée par de l'indiscipline columérine. Mais les Biterrois ne vont pas en profiter et ne marqueront aucun point.

Le joueur du match : Eduardo Gori

Juste dans le jeu au pied et dans le jeu courant, l'expérimenté italien aura été essentiel aux Columérins durant ce match. Avec un essai en prime dû à une bonne pression et des sorties de balles dans le bon tempo lors des actions d'envergures, l'homme aux 69 sélections avec la Squaddra Azzura a justifié le choix de Colomiers à l'intersaison de le recruter. Une bonne pioche tout à l'image de l'ailier fidjien Josua Vici.

Le fait du match 

La touche a été le symbole du non match des Biterrois. Constamment gênés sur ce secteur de jeu (5 ballons perdus), les hommes de David Aucagne se sont aussi fait bouger dans le jeu au sol. Mis sous pression, ils n'ont jamais vu avancer et ont passé le match à multiplier les jeux aux pieds pour se dégager, parfois dans l'urgence, en témoigne le coup de pied en catastrophe de Jonathan Best (58e), le capitaine qui n'aura pu éviter la défaite malgré une bonne justesse de sa part dans le jeu et un combat de tous les instants.

L'essai du match 

On joue la 23e minute de jeu. Sans solutions comme lors de la majeure partie du match, les Biterrois vont dégager leur camp à 35 mètres de leur en-but. En voulant taper dans la boîte, Tomas Munilla se fait contrer par son vis-à-vis, l'inévitable Eduardo Gori. À la course, l'ancien l'international italien va d'abord pousser le ballon au pied et, avec toute son expérience, ne pas se manquer par aplatir seul le deuxième essai des locaux.

Les meilleurs 

À Colomiers : Costa Repetto, Macovei, Gori, Laforgue

À Béziers : Best

Kenny Ramoussin.
Voir les commentaires
Réagir