Perpignan en deux temps contre Aurillac

  • Charles GELI (Perpignan), face à Aurillac.
    Charles GELI (Perpignan), face à Aurillac. Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Même s’il a été long à se dessiner, les Catalans ont signé un nouveau succès bonifié à domicile.

Le match : Le rouleau compresseur Catalan 

Sur le papier, cette rencontre avait tout d’un choc des extrêmes. Leader de la Pro D2, avec une série de cinq victoires consécutives, Perpignan est intraitable depuis deux mois. En face, Aurillac était en plein doute, menacé par la zone rouge et chamboulé par le départ de son entraîneur historique Thierry Peuchlestrade, cette semaine. Pourtant, les Cantaliens ont affiché un état d’esprit irréprochable sur la pelouse d’Aimé-Giral. Après un premier essais des Sang et Or signé Matteo Rodor (6e), Aurillac a réagi au cours de la première période, dans le sillage de la réplique de Latua Maituku (15e). Malgré une deuxième réalisation catalane signée Genesis Mamea Lemalu (36e), l’Usap est contrariée à la pause, 12 à 10 ! Seulement voilà, Perpignan a de la ressource. Patients, les joueurs de Patrick Arlettaz ont finalement fait craquer leurs adversaires, trop indisciplinés. George Tilsley (54e, 59e), Seilala Lam (64e) et Nicolas Lemaire (74e) ont conduit l’Usap vers un large succès bonifié. La réplique de Giorgi Tsutskiridze quelques instants plus tôt sauvera l’honneur du Stade Aurillacois en seconde période. Les Cantaliens de Roméo Gontinéac sont relégables à l’issue de la 17e journée. La réception de Rouen, dans une semaine, s’apparente comme un premier match couperet. De son côté, Perpignan capitalise et poursuit sur sa lancée. Les Sang et Or gardent la tête du championnat.

 

L'essai : George Tilsley (59e)

 

L’essai du match, et celui du bonus offensif pour Perpignan. Déjà marqueur quelques minutes plus tôt, George Tilsley a récidivé peu avant l’heure de jeu. Idéalement servi sur son aile, le Néo-Zélandais a mystifié les derniers défenseurs d’un superbe numéro de tchik-tchak. Il s’agit du deuxième doublé de Tilsley cette saison.

 

Le joueur : Lucas Bachelier 

Alors bien sûr, l’ailier catalan aurait pu être le joueur du match. Mais un autre élément sang et or a tiré son épingle du jeu ce vendredi. Capitaine en l’absence de Mathieu Acebes, Lucas Bachelier a été omniprésent. Une fois n’est pas coutume, le troisième ligne s’est illustré ballon en main, avant d’afficher une grosse générosité en défense. En bref, un match plein pour le flanker, qui était attendu à son meilleur niveau.

 

Le chiffre : 6 

Six comme le nombre de victoire consécutive pour l’Usap. Le club catalan est en effet invaincu depuis fin novembre, et sa défaite à Oyonnax (21-19). Six, c’est aussi le nombre de points de bonus offensifs récoltés à Aimé-Giral cette saison. 

Emilien Vicens.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir