Dupont - Ntamack : une charnière à installer

  • Dupont et Ntamack formeront la charnière du XV de France pour le Tournoi
    Dupont et Ntamack formeront la charnière du XV de France pour le Tournoi Midi Olympique / Patrick Derewiany / Midi Olympique
Publié le / Mis à jour le

Ce dimanche, contre Gloucester, les Toulousains Antoine Dupont et Romain Ntamack étaient associés à la charnière pour la première fois depuis le quart de finale de Coupe du monde perdu face au pays de Galles le 20 octobre. Même s’ils connaissent bien, il serait exagéré de parler de repères communs entre eux sur ces dernières semaines, ce qui pourrait être avancé comme un argument de poids au moment de défendre leur duo. La faute notamment à la blessure au dos du demi de mêlée, laquelle l’a handicapé au Japon puis privé de compétition pendant près de deux mois et demi. Malgré un manque logique de rythme, Dupont fait office de taulier en numéro 9 avec les Bleus. Un choix défini depuis la mise à l’écart de Parra durant la deuxième moitié du Tournoi 2019 puis lors de la préparation au Mondial. Il avait ainsi démarré les trois matchs amicaux avant d’être l’option prioritaire durant la compétition.

L’ère Fabien Galthié, alors adjoint pas comme les autres, avait quelque part été entamée et il semble évident que le nouveau sélectionneur mise sur lui. à 23 ans, Dupont possède toutes les qualités - et désormais l’expérience - pour s’imposer sur le long terme et se montrer à la hauteur de la confiance accordée, même si Baptiste Serin impressionne avec Toulon. Pour Ntamack, la donne est un peu différente. Préféré à Lopez au Japon (où il a aussi eu la charge des tirs au but), il devrait être reconduit au nom de la continuité. Et car, à 20 ans, il a étonné par son assurance et sa maîtrise dans un rendez-vous majeur. Mais il serait vite concurrencé par Matthieu Jalibert et Louis Carbonel s’il ne répondait pas aux attentes, tant les deux ont été étincelants récemment. Surtout que "NTK" a souvent été aligné au centre avec Toulouse et qu’il n’a pas toujours été à son avantage quand il fut replacé en 10. La question de le décaler en 12 en sélection pourrait alors aussi se poser.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir