• Derrière Camille Chat, le Talonneur du Racing 92, plusieurs jeunes talonneurs pointent le bout de leur nez.
    Derrière Camille Chat, le Talonneur du Racing 92, plusieurs jeunes talonneurs pointent le bout de leur nez. Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
XV de France

Ils jouent déjà gros

Les Bleus sont réunis depuis ce dimanche au CNR de Marcoussis pour préparer le Tournoi des 6 Nations 2020. Ils sont déjà quelques-uns à jouer une partie de leur avenir.

Depuis ce dimanche, place au rugby. Terminé les effets d’annonce, les négociations pour arriver à mettre d’accord les deux institutions FFR/LNR sur la convocation d’un groupe de 42 joueurs. Après un long tour de France des clubs de Top 14 de l’ensemble du staff qui a accouché sur un groupe France largement rajeuni, le XV de France version Fabien Galthié est devenu réalité depuis hier et le premier rassemblement au CNR de Marcoussis. La délégation a pris ses quartiers à Nice pur une dizaine de jours pour un stage "intense". Un élément de langage du nouveau sélectionneur qui doit devenir la réalité quotidienne des présélectionnés. Certains vont jouer gros durant ce Tournoi. à commencer par Charles Ollivon promu capitaine, "pour le moment que pour le Tournoi des 6 Nations", qui a la possibilité de s’imposer. Le Toulonnais plaît beaucoup à Fabien Galthié qui ne se prive pas pour le dire. Ils se sont connus au RCT, se sont "retrouvés" au Mondial japonais et le nouveau sélectionneur lui a offert le brassard. Il sera attendu sur ses prestations mais aussi sur sa capacité de leader. Autres cadres potentiels qui doivent s’affirmer, le duo Dupont – Ntamack qui devrait être associé à la charnière.

La paire toulousaine s’est installée durant la précédente Coupe du monde en équipe de France à défaut de le faire en club où Ntamack est plus souvent utilisé au centre. Ils doivent devenir les hommes de bases du début de mandat de Fabien Galthié qui compte sur eux. Au talonnage, il semble que le nouvel homme fort des Bleus et ses deux adjoints chargés des avants, souhaitent s’appuyer sur quelqu’un d’un peu expérimenté : Camille Chat (24 ans, 27 sélections mais seulement 8 en tant que titulaire. La doublure attitrée de Guilhem Guirado doit maintenant s’affirmer comme le numéro un. Il va en avoir la possibilité mais n’aura pas un crédit illimité. Car derrière lui cela pousse fort à commencer par le Toulousain Julien Marchand que certains voient propulser capitaine à court terme, mais aussi Mauvaka, Etrillard, Baubigny ou encore Lamothe mais aussi Zarantonello pour le moment avec les moins de 20 ans. Enfin, les retours de Sekou Macalou et Teddy Thomas sont une excellente nouvelle rugbystique pour le XV de France mais ce n’est pas sur leurs qualités sportives qu’ils seront jugés au moins dans un premier temps mais sur leur comportement hors du terrain. Le cadre de vie fixé par Galthié en équipe de France se veut aussi important que le plan de jeu. Macalou et Thomas avaient été "exclus" du groupe France sur des critères extra-sportifs. Ils devront démontrer qu’ils ont appris de leurs erreurs passées.

Voir les commentaires
Réagir