• Isaia TOEAVA (Clermont).
    Isaia TOEAVA (Clermont). Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Transferts, prolongations, fins de contrat, blessures... Les indiscrétions du Midol

Comme chaque lundi, retrouvez en avant-première les principales infos des championnats professionnels français et internationaux. Au menu cette semaine, Top 14, Pro D2, Premiership... 

Brive : Mignardi vers la sortie ? 

Arrivé au club à l’été 2011, le trois-quarts centre Arnaud Mignardi a été mis à pied au début du mois de janvier par son club de Brive. L’ancien international (2 sélections), âgé de 33 ans, n’a pas encore disputé la moindre rencontre depuis le début de la saison. Il s’était gravement blessé à un coude lors de son entrée en jeu lors du barrage d’accession face à Grenoble. De retour à l’entraînement à l’automne, il s’était alors blessé à une épaule. Son arrêt maladie doit se terminer ce lundi. Mais pendant que le joueur était à l’infirmerie, les rapports entre les dirigeants et Arnaud Mignardi se seraient tendus. En cause : une année optionnelle de contrat que le CABCL n’a pas pu dénoncer pendant l’arrêt maladie. Arnaud Mignardi fait donc partie des joueurs sous contrat pour la saison 2020-2021. Une « prolongation » qui ne satisferait pas le club qui chercherait donc à dénoncer cet accord. Arnaud Mignardi, qui a disputé 200 matchs avec le club corrézien, a été mis à pied à titre conservatoire le 4 janvier. Il n’est pas certain que le joueur formé à Auch porte une nouvelle fois le maillot briviste.

Toulouse : Richie Gray à Glasgow jusqu'en 2022

Les Glasgow Warriors ont annoncé la semaine dernière le retour dans leurs rangs pour la saison prochaine du deuxième ligne, Richie Gray qui a signé un contrat avec le club écossais jusqu’en 2022 (où il a évolué entre 2008 et 2012). En fin de contrat, et comme indiqué à plusieurs reprises dans ces colonnes, le joueur quittera donc le Stade toulousain en juin, où il est arrivé en 2016 en provenance de Castres. Le joueur a accumulé plusieurs blessures ces trois dernières années qui l’ont souvent éloigné des terrains. Depuis le début de saison, il a participé à sept rencontres, toutes compétitions confondues.

Pau : Toeava pour remplacer Ben Smith ?

En Béarn, un All Black pourrait bien en chasser un autre. Alors que la star de l’effectif béarnais Ben Smith (33 ans, 84 sélections) quittera le stade du Hameau à la fin de la saison après avoir seulement passé six mois en Top 14, les dirigeants de la Section paloise se sont d’ores et déjà mis en quête d’un remplaçant de fort tonnage et celui-ci pourrait bien s’appeler Isaia Toeava (33 ans, 36 sélections). Non conservé par Clermont-Ferrand à l’issue de la saison en cours, l’ancienne star des Auckland Blues et des All Blacks, capable d’évoluer à quasiment tous les postes de la ligne de trois-quarts, intéresse en effet fortement les dirigeants palois. Mais les finances du club béarnais vont-elles permettre à l’affaire de se conclure ?

Bordeaux-Bègles : Ben Lam en successeur de Radradra

Selon nos informations, l’Union BordeauxBègles a trouvé le successeur de Semi Radradra pour la saison prochaine : le club girondin serait tombé d’accord avec Ben Lam (28 ans). L’ailier néo-zélandais des Hurricanes était aussi courtisé par les Leicester Tigers mais aurait opté pour le challenge bordelais. Ce spécialiste du rugby à VII est connu pour ses qualités de finisseur : il compte vingt-sept essais en quarante-quatre matchs de Super Rugby. Après toute une vague de prolongations (Douglas, Diaby, Tabidze, Roumat, Maynadier…) et la signature du talonneur sudafricain Joseph Dweba (voir notre édition du 10 janvier), le recrutement de Ben Lam vient probablement clôturer le recrutement du club de Laurent Marti.

Toulouse : ça avance avec Bales

En quête d’un demi de mêlée, le Stade toulousain était récemment entré en contacts avec Alexi Balès (29 ans). Les discussions entre le club champion de France et l’actuel numéro 9 de La Rochelle avancent positivement et les deux parties pourraient parvenir à un accord prochainement. Le RCT s’était aussi positionné pour attirer l’ancien Agenais, sous contrat jusqu’en juin 2021 avec le Stade rochelais mais qui a été placé sur la liste des joueurs partants.

Castres : l'Agenais Ngauamo en approche

Paula Ngauamo (29 ans, 21 sélections) devrait évoluer à Castres la saison prochaine. Le talonneur tonguien, passé par Canterbury, Oyonnax et Mont-de-Marsan, évolue à Agen depuis l’été 2017.

Castres : Barlot débarque

Courtisé par Brive, le Racing 92 et Castres, Gaëtan Barlot aurait fait son choix : le talonneur de Colomiers, aligné à seize reprises cette saison, portera les couleurs du club tarnais l’année prochaine. Au poste, il côtoiera Marc-Antoine Rallier qui va prolonger son engagement et l’actuel Agenais Paula Ngauamo, comme évoqué ci-dessus.

Montpellier : Tisseron visé à son tour

Nous vous l’apprenions dans ces colonnes il y a quelques semaines : le trois-quarts centre de l’Aviron bayonnais Peyo Muscarditz (24 ans) avait longtemps été suivi par les caciques du MHR avant de prolonger son contrat sur la Côte basque. Après avoir fait une croix sur Muscarditz, les dirigeants du MHR s’intéressent néanmoins aujourd’hui à un autre Bayonnais, en l’occurrence l’arrière-ailier Julien Tisseron (24 ans). Formé à l’Aviron bayonnais, Tisseron compte cette saison onze feuilles de match, huit en Top 14 et trois en Challenge européen. 

Valence-Roman : Maxime Javaux très courtisé

Actuelle lanterne rouge du Pro D 2, le club de Valence-Romans connaît beaucoup de difficultés depuis le début de la saison. Une nouvelle fois battus sur leurs terres, vendredi soir par Rouen (10-24), les Drômois peuvent néanmoins compter depuis plusieurs mois sur la forme olympique de leur meneur de jeu Maxime Javaux (26 ans). Formé au Racing 92 et passé par le Castres olympique, ce demi d’ouverture très précis au pied (il est le cinquième buteur du Pro D2 en termes de points marqués) intéresse plusieurs clubs de Pro D2 pour la saison prochaine, à commencer par Carcassonne et Béziers. Alors, Maxime Javaux restera-t-il à Valence-Romans ou tentera-t-il un autre challenge ?

Nevers : Henry dans le viseur de Leicester

Zack Henry (25 ans) pourrait bien quitter Nevers en juin prochain. L’ouvreur anglais, débarqué en France à Rouen, serait en contacts avancés avec Leicester, selon RugbyInsideLine. Les Tigers cherchent une doublure confirmée à George Ford, qui a récemment prolongé son contrat.

Toulouse : l'option Ghiraldini envisagée

Confronté aux sélections de Julien Marchand et Peato Mauvaka pour le Tournoi des 6 Nations, le Stade toulousain envisage un recrutement temporaire au poste de talonneur. Les dirigeants pourraient se tourner vers un de ses anciens joueurs, Leonardo Ghiraldini (35 ans, 104 sélections). Le Transalpin, toujours présent dans la Ville rose, n’a toujours pas annoncé sa retraite.

Harlequins : Will Collier prolonge

Le pilier anglais Will Collier a prolongé son contrat avec les Harlequins. Arrivé au club en 2011, le pilier de 28 ans a disputé 164 matchs avec les pensionnaires du Stoop de Twickenham. Formé à l’académie du club, Collier fait face à la rude concurrence de Kyle Sinckler au poste de pilier droit. La durée de la prolongation n’a pas été communiqué.

Bath : Josh Matavesi débarque 

Pour remplacer le Gallois Jamie Roberts, parti avec effet immédiat aux Stormers en Afrique du Sud, le club de Bath a fait appel au trois-quarts centre Josh Matavesi (29 ans). L’international fidjien (24 sélections), qui évoluait avec Newcastle en deuxième division anglaise jusque-là cette saison, a donc trouvé un arrangement avec ses dirigeants. Il a aussi auparavant évolué à Exeter, au Racing 92, à Worcester et aux Ospreys.

Afrique du Sud : Daan Human dans le staff des Springboks ?

L’ancien pilier du Stade toulousain (2004-2012) Daan Human (43 ans) devrait prochainement intégrer le staff des Springboks. Actuellement aux Bulls, Daan Human aurait été choisi par l’ancien sélectionneur et désormais directeur du rugby de la Fédération sud-africaine, Rassie Erasmus. L’ancien Toulousain remplacerait Matt Proudfoot comme entraîneur des avants, ce dernier ayant rejoint l’encadrement du XV de la Rose. Par ailleurs, la Saru doit officialiser prochainement la nomination de Jacques Nienaber comme nouveau sélectionneur des champions du monde.

Afrique : L'Algérie à toute vitesse

Si l’année 2018 avait été marquée par l’accession du XV algérien à la Gold Cup, l’année 2019 a quant à elle été celle de la démocratisation du rugby aux quatre coins du pays, mais aussi de la formation des éducateurs, entraîneurs et arbitres. Par ailleurs, le Beach rugby ne fut pas en reste des activités de la FAR, laquelle accorde beaucoup d’importance à cette discipline. Ainsi l’instance fédérale algérienne a récemment donné son accord à la banque Société Générale afin que celle-ci organise des tournois de Beach rugby, entièrement pris en charge pas l’entreprise en question. Enfin, le mois de mai 2019 a été historique pour le rugby algérien puisque le 23 mai dernier, l’Algérie est devenue la 124e nation à intégrer World Rugby, une reconnaissance du travail récemment accompli par la fédération algérienne.

Biarrtiz : Le BOPB va-t-il disparaître le 3 mars ?

Vendredi, et comme révélé sur Rugbyrama.fr, les cinquante actionnaires du Biarritz olympique ont reçu dans leur boîte aux lettres un sulfureux courrier, pour les informer du fait que se tiendra le 3 mars, dans l’un des salons du stade Aguilera, une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle se jouera le sort du club. La lettre, signée de la main du président JeanBaptiste Aldigé et dont nous nous sommes procurés un exemplaire, mentionne l’ordre du jour de l’AG en des termes clairs : « Décision à prendre dans le cadre des dispositions de l’article L225-248 du Code du Commerce ; en cas de dissolution de la société, désignation d’un liquidateur judiciaire et détermination de ses pouvoirs et obligations. » La deuxième partie du courrier va même plus loin : « Nous vous rappelons que le dernier exercice s’est soldé par une perte de 2, 901 620 millions d’euros qui a eu pour effet de ramener le montant des capitaux propres à un montant inférieur à celui de la moitié du capital social. En pareil cas, le Code du Commerce prévoit que les actionnaires doivent décider, dans les quatre mois suivant l’approbation des comptes ayant fait apparaître cette perte, s’il y a lieu à dissolution anticipée de la société. » En conclusion, le directoire du BOPB va jusqu’à « préconiser » à ses actionnaires de « décider de la dissolution de la société » Biarritz olympique pays basque, décision qui serait suivie de la désignation d’un liquidateur judiciaire (Jean-Baptiste Aldigé) chargé de solder les comptes. Menace réelle ? Ou s’agit-il, pour les patrons du BOPB, d’un ultime moyen de pression sur la mairie de Biarritz, qui refuse encore de délivrer un permis de construire à des investisseurs (la famille Gave) souhaitant aménager sur fonds privés le complexe sportif d’Aguilera ? D’un côté, le dialogue semble rompu entre les élus biarrots et les dirigeants du BOPB. De l’autre, le directoire de la SASP, qui préconise ladite dissolution et représente 90 % des parts du club, l’emporterait nécessairement le jour du vote, le pouvoir des autres actionnaires étant anecdotique. Le Biarritz olympique, champion de France en 2002, 2005 et 2006, n’a jamais été aussi près de disparaître.

 

 

Midi Olympique.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir