14 joueurs libérés, Ramos à disposition de Toulouse

  • Thomas Ramos (Toulouse) a été libéré par le XV de France pour retrouver son club ce week-end
    Thomas Ramos (Toulouse) a été libéré par le XV de France pour retrouver son club ce week-end Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Fabien Galthié et le staff du XV de France ont dévoilé la liste des 28 joueurs qui vont rester à Nice ce week-end pour préparer le match contre l'Angleterre. Les 14 autres joueurs, non-retenus, retournent dans leurs clubs respectifs. C'est notamment le cas de l'arrière Thomas Ramos qui peut donc postuler pour le match contre l'UBB dimanche en Top 14.

Conformément aux accords négociés, en décembre, entre les clubs et la FFR, Fabien Galthié et son staff ont officialisé, ce jeudi, une liste de 28 joueurs qui resteront ce week-end à Nice en stage avec l'équipe de France. Il s'agit en réalité d'une liste de 23 joueurs décidée au seul libre arbitre du nouveau sélectionneur, complétée d'une liste de cinq joueurs établie en accord avec les clubs. Par déduction, ils sont 14 joueurs, parmi les 42 en stage à Nice depuis dimanche, à rejoindre leur club respectif et postuler pour les rencontres de la quatorzième journée de Top 14 ce week-end.

Liste des 28 joueurs qui restent en stage à Nice :

Jefferson Poirot, Cyril Baille ; Julien Marchand, Camille Chat ; Demba Bamba, Mohamed Haouas ; Bernard Le Roux, Boris Palu, Romain Taofifenua, Paul Willemse ; Gregory Alldritt, Dylan Cretin, François Cros, Alexandre Fischer, Sekou Macalou, Charles Ollivon.

Antoine Dupont, Baptiste Serin ; Matthieu Jalibert, Romain Ntamack ; Gaël Fickou, Virimi Vakatawa, Arthur Vincent ; Gabriel Ngandebe, Damian Penaud, Teddy Thomas ; Vincent Rattez, Anthony Bouthier. 

Liste des 14 qui rentrent en club : 

Jean-Baptiste Gros, Peato Mauvaka, Wilfrid Hounkpatin, Killian Geraci, Cyril Cazeaux, Cameron Woki, Selevasio Tolofua, Maxime Lucu, Louis Carbonel, Julien Hériteau, Lester Etien, Gervais Cordin, Thomas Ramos, Kylan Hamdaoui. 
 

Midi Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir