• Juste avant la coupure, les joueurs de Villefranche-sur-Saône peuvent se mettre à l’abri de la relégation et regarder vers le haut.
    Juste avant la coupure, les joueurs de Villefranche-sur-Saône peuvent se mettre à l’abri de la relégation et regarder vers le haut. CSV / CSV
Publié le / Modifié le
Fédérale 1

Villeurbanne - Villefranche-sur-Saône : pour voir plus haut

Cette rencontre tendue du fond du classement présentera la caractéristique d’opposer les deux équipes qui affichent le meilleur taux de revers bonifiés de ce groupe.

Villefranche-sur-Saône tient la palme avec 50 % de défaites assorties du bonus défensif (5 sur 10). Villeurbanne se trouve juste derrière (4 sur 9). Elles ne se trouvent jamais très loin de leurs vainqueurs, exceptés les quelques dérapages commis de façon raisonnée contre les premiers du groupe. Villeurbanne avait envoyé à Massy la semaine dernière une équipe remaniée à 100 %, qui a fini par en encaisser soixante. "Imaginer arracher des points à Massy où personne n’en avait pris, ce n’était pas forcément une bonne option. Nous avons clairement privilégié la réception de Villefranche ce week-end, en soignant nos bobos et en donnant du temps de jeu à ceux qui en avaient moins. De ce point de vue, puisque les blessés se sont soignés et que les jeunes ont démontré un excellent état d’esprit, ce fut un week-end très satisfaisant", relatait en début de semaine l’entraîneur Julien Lestang. Pour dimanche, excepté son pilier sud-africain Thierry Kuate (commotion), il récupérera l’intégralité de son quinze titulaire, pour disputer cette partie forcément très accrochée. À leur faculté de coller à leurs adversaires, et d’en tirer des bonus à droite et à gauche, ces deux équipes partagent aussi une urgence comptable.

Un match charnière

Les joueurs de Villeurbanne et leur staff technique ont fait une charnière de ce match contre Villefranche, en programmant une réunion de bilan à sa sortie pendant les deux week-ends de libre. "Nous sommes focalisés sur ce match. Nous verrons seulement après ce que nous pourrons décider pour la suite", a expliqué Julien Lestang. Dimanche soir, ils aborderont ce bilan dégagés de la zone de maintien et repositionnés à seulement quelques encablures de la qualification, ou bien dans une situation fragilisée. Pour Villefranche-sur-Saône, qui devra se rendre à Issoire dans un mois, il est question d’aborder cette échéance crispante avec un matelas de points suffisant pour diminuer un peu l’impact de ce qui ressemble de loin à une rencontre du maintien. Comme à la fin du mois de novembre 2019, cette équipe se trouve actuellement dans un creux de quatre revers consécutifs. La dynamique n’est pas forcément mauvaise. Les deux derniers points de bonus défensifs pris contre Massy et à Beaune rehaussent le bilan. Mais pour elle à présent, l’urgence commande un coup d’éclat susceptible de matérialiser son bon comportement depuis la reprise, et de la mettre à l’abri.

Guillaume Cyprien
Voir les commentaires
Réagir