Colomiers : La confiance implacable

  • Les joueurs de Colomiers exultent après une nouvelle victoire
    Les joueurs de Colomiers exultent après une nouvelle victoire Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Colomiers s’accroche désormais au podium du Pro D2. Forts de leurs sept matchs victorieux consécutifs, les coéquipiers d’Agustin Costa-Repetto font montre d’une confiance à toute épreuve. 

Agustin Costa Repetto, Gaëtan Barlot et Beka Sheklashvili n'ont pas des noms clinquants mais ils ont crevé l'écran durant 40 minutes ce vendredi. La confiance de Colomiers se transmet aussi par la force en mêlée dont font preuve les joueurs. La première mi-temps face à Vannes montre bien ce point, tellement les bretons ont été pliés par la première-ligne columérine. Et cet aspect du jeu devient une grande force, notamment grâce à l'arrivée de Gurthro Steenkamp, ancien pilier emblématique du Stade Toulousain et des Springboks. En parlant de confiance, il faut évoquer la réussite de Thomas Girard, auteur de tous les points de Colomiers en première période. Le joueur formé à Massy a, en plus, marqué un essai grâce à une feinte de passe somptueuse. 18 points inscrits au total par l'arrière de Colomiers et une nouvelle victoire contre Vannes ce vendredi soir. Les Columérins restent accrocher à Perpignan et Grenoble. Une série de 7 victoires consécutives que même Fabien Berneau (entraîneur des avants) n’était pas prêt à vivre ; « Autant de victoires à l’extérieur jamais, autant de victoires de rang jamais. » Depuis quatre saisons, Agustin Costa Repetto joue sous les couleurs des Bleu et Blanc mais il n’a pas le souvenir d’avoir vécu une telle situation ; « Depuis que je suis ici je n’avais jamais vécu autant de matchs avec des victoires consécutives, sept maintenant. C’est le signe d’un super état d’esprit. » Et pourtant, la saison dernière, les Haut-Garonnais jouaient le bas de tableau plutôt qu’une place pour les phases finales de Pro D2. Ce changement de statut n’a pas l’air de surprendre les joueurs. « Après la saison passée où nous avons bataillé pour pas descendre, il n’y avait pas de réel objectif pour cette saison, pas se mettre de pression. Mais je pense qu’individuellement, tout le monde y pensait. Peut-être pas aux phases finales mais la qualification, c’est certain. On n’en parle pas mais chaque joueur le sait. ». L’explication du pilier argentin est claire.

Un an
et 10 places au classement
séparent ces deux photos @ColomiersRugby \ud83d\ude18 pic.twitter.com/IXySCFmc65

— Tchic-Tchac (@tchic_tchac) January 17, 2020

 

Une bande de copains

« Ce qu’on a réussi à fédérer c’est une bande de copains, une bande de potes qui se dépassent. Ils ont un seul mot d’ordre entre eux c’est la solidarité, se dépasser pour le copain et rattraper son erreur », la phrase de Fabien Berneau semble vue et revue, mais pour Colomiers elle semble belle et bien être de rigueur. Et sur le terrain, les joueurs le montrent notamment après les deux derniers matchs. Sans encaisser de points à domicile contre Béziers et seulement un essai après le coup de sifflet final contre Vannes, les hommes de Julien Sarraute gardent les pieds sur Terre. Le discours des entraîneurs semble aller dans ce sens, « Le discours qu’on a avec les joueurs toutes les semaines. C'est se dire, putain (sic) les mecs pour l’instant ça nous sourit. » 

Bastien Rodrigues
Voir les commentaires
Réagir