Nevers repart de l'avant

  • Zack Henry (Nevers).
    Zack Henry (Nevers). Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Face à une équipe de Provence Rugby accrocheuse pendant 40 minutes, l’USON Nevers Rugby a fait le trou en cinq minutes après pour remporter une victoire bonifiée (43-13) qui lui permet d’accéder pour la première fois à la cinquième place.

Le match

Les Neversois ont livré une première période en demi-teinte. La domination de leur pack et la supériorité numérique (carton rouge au talonneur aixois Jammes à la 25e) ne se sont pas traduites au score à la pause, avec un 17-13 récompensant la ténacité provençale. La fluidité affichée en début de rencontre, et rapidement validée par un essai de l’ailier Blanc ((12e), s’est ensuite figée dans la froidure vespérale.

Tout se décante en cinq minutes, après la pause. Blanc double la mise sur une sautée de Henry, qui transperce la défense trois minutes plus tard pour servir Zebango, puis Blanc. Un ruck rapide et Cazenave s’échappe au près pour filer entre les poteaux. Sonnés, les coéquipiers de Luafutu encaissent un troisième essai sur le renvoi. Bradshaw monte au contre sur le dégagement de Darbo, Manevy récupère et marque. Le score enfle à 38-13, les Aixois ne s’en remettront pas. Farouches sur leur ligne, les Neversois ne lâchent pas le bonus offensif et maintiennent la pression jusqu’au sixième essai dans les arrêts de jeu.

L’action

81e minute : le pack neversois fait le siège de la ligne adverse. La victoire à cinq points est acquise, mais le public pousse pour un ultime essai. Les mêlées s’enchaînent, les pénalités aussi, mais le pilonnage reste stérile. Dernière pénalité, Urruty saute la défense pour servir Zebango seul sur son aile, dont le plongeon derrière la ligne fait chavirer le Pré-Fleuri.

Le tournant

A l’instar de beaucoup d’équipes cette saison, Provence Rugby ne trouve pas la parade aux groupés pénétrants neversois. Une pénalité, puis deux, trois, sanctionnent dans le premier quart d’heure l’impuissance des visiteurs à enrayer dans la règle l’avancée du pack local. Le pilier droit Loukia finit par écoper d’un carton jaune (22e). Sur la pénaltouche suivante, l’exaspération des Provençaux explose en demi-générale qui envoie le talonneur Jammes au vestiaire et le pilier neversois Philippart sur le banc. Sur la mêlée suivante, l’Uson obtient un essai de pénalité et se redonne de l’air (17-7).

Par Sébastien Chabard
Voir les commentaires
Réagir