Bouthier aligné d’entrée ?

  • Anthony Bouthier (Montpellier) pourrait-être aligné d'entrée contre l'Angleterre
    Anthony Bouthier (Montpellier) pourrait-être aligné d'entrée contre l'Angleterre Midi Oympique - Patrick Derewiany
Publié le

Qui seront les vingt-trois heureux élus qui auront la chance d’affronter l’Angleterre au Stade de France ? Pour l’heure, on l’ignore. Mais l’observation prolongée des Bleus tout au long de cette première semaine de préparation a tout de même livré quelques pistes.

C’est dans la ligne d’attaque que l’on trouve déjà le plus grand nombre de certitudes, à commencer par la charnière. En effet, on voit mal comment la charnière toulousaine Dupont- Ntamack ne débuterait pas au stade de France, malgré de bonnes prestations de Serin et de Jalibert. Idem au centre où Fickou, encore renforcé par son nouveau statut de capitaine de la défense devrait débuter aux côtés de Vakatawa. Aux ailes aussi, on ne devrait pas être trop surpris des présences de Penaud et de Thomas, même si ce dernier a été exempt de l’opposition contre le XV de France militaire en raison d’une petite infection. Vincent Rattez, plutôt en vue tout au long de la semaine, pourrait certainement glâner une place sur le banc en vertu de sa polyvlance ailier/arrière, deux postes qu’on l’a vu couvrir à Nice. La surprise pourrait en revanche venir de la titularisation du novice Anthony Bouthier, que l’on a souvent vu débuter les ateliers avec le groupe de titulaires probables. Ce dernier prendrait ainsi l’avantage sur Hamdaoui et Ramos, tous deux renvoyés dans leurs clubs jeudi. Victime d’une commotion, le premier n’a que très peu joué, tandis que le second a évolué à l’ouverture avec le stade toulousain.

Bamba sous la pression de Haouas ?

En troisième ligne, le capitaine Ollivon et le numéro huit Alldritt semblent inamovibles, et devraient être accompagnés par Cros. Qui aura le privilège de prendre place sur le banc ? En l’absence d’Ollivon à Londres, c’est Fischer qui évoluait en 6. Mais Macalou s’est aussi illustré samedi contre les militaires... En deuxième ligne, Le Roux - seul trentenaire du groupe - semble partant d’office en 4, et pourrait être associé à Taofifenua, plutôt en vue à Nice. Au talonnage, Chat semble être le leader. Mais en pilier, Baille a souvent démarré les ateliers en bleu, quand Poirot était en blanc. Idem pour Haouas, souvent préféré à Bamba qui a été diminué en fin de semaine en raison d’une gêne musculaire.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?