Castres vers le maintien

  • Wilfrid Hounkpatin during the Top 14 match between Castres Olympique and Racing 92 on January 25, 2020 in Castres, France. (Photo by Laurent Frezouls/Icon Sport) - Wilfrid HOUNKPATIN - Castres (France)
    Wilfrid Hounkpatin during the Top 14 match between Castres Olympique and Racing 92 on January 25, 2020 in Castres, France. (Photo by Laurent Frezouls/Icon Sport) - Wilfrid HOUNKPATIN - Castres (France) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Balayés par le Racing 92, les Castrais subissent leur deuxième revers à domicilede la saison. Maux de tête en perspective.

La claque est énorme. Violente comme un séisme de haute magnitude. Le Castres olympique a perdu samedi son deuxième match à domicile de la saison et doit probablement faire une croix sur ses rêves de top 6. Plus que le résultat brut, c’est la manière qui interroge. Dominés dans tous les secteurs de jeu, les Tarnais n’ont pas existé face à l’armada des Franciliens, pourtant largement remaniée. 27 à 0, quatre essais encaissés, des pénalités à la pelle (15), huit ballons perdus en touche, un sentiment d’impuissance criant. Voilà, ce CO millésime 2019-2020 joue le maintien.

"L’équipe a failli stratégiquement dans l’approche du match, je crois, expliquait Loïc Jacquet, deuxième ligne du CO. On n’a pas su prendre le score, l’équipe a eu la tête sous l’eau dès le début de la rencontre. On savait, pourtant, que ce Racing-là est injouable lorsqu’il est en confiance. Nos joueurs se sont énervés, tout le monde a voulu tenter l’action qui allait relancer l’équipe… C’est un match à oublier."

Et l’avant de devoir, expérimenté au possible, sait bien que son équipe a désormais basculé sur "un autre championnat", celui du bas de tableau. "On ne peut pas se voiler la face, on joue le maintien maintenant. La question est de savoir si nous aurons la force mentale pour nous relever de cette claque. Connaissant bien ce groupe, je ne me fais pas trop de soucis mais les faits sont quand même durs à admettre. Nous devons tous nous concentrer, nous remobiliser pour sauver la place du club en Top 14 au plus vite."

Castres doit se laver le cerveau

Les axes de travail sont nombreux. Une fois de plus, le Castres olympique a fait montre de toutes ses limites en termes de discipline : 15 pénalités sifflées contre les hommes de Reggiardo qui se trompent parfois sur l’intensité de leur engagement. Avec deux cartons récoltés, dont un rouge dès la 48e minute de jeu, les Tarnais se sont tirés une balle dans le pied. Face à ce Racing là, ils n’avaient pas vraiment besoin de ça. Le CO doit désormais se laver la tête. Les joueurs sont partis pour une semaine de congés afin de s’oxygéner le corps et l’esprit. Dès leur retour à Pierre-Fabre, les réunions devraient s’enchaîner pour remobiliser les troupes autour de nouveaux objectifs. Au premier rang desquels le déplacement à Agen, désormais un concurrent direct, qui devient capital pour la suite de la saison du CO. On n’ose imaginer les conséquences d’une défaite à Armandie. Et lorsque l’on sait que le Castres olympique n’a toujours pas été capable de ramener le moindre point de ses déplacements précédents, l’inquiétude peut être de mise.

Voir les commentaires
Réagir