• Clément Maynadier a donné son nom à la première promotion des ACF de Gironde. Un échange très constructif.
    Clément Maynadier a donné son nom à la première promotion des ACF de Gironde. Un échange très constructif. / Joël Martin
Publié le / Modifié le
Arbitres Gironde

Promotion Maynadier

Club professionnel et arbitres en formation même combat ? C’est le vœu des responsables girondins qui ont osé innover.

à l’origine, il y a le constat dressé par la commission des arbitres de Gironde qui fait apparaître une perte de licenciés au sein des clubs dans les catégories de jeunes et particulièrement chez les U19. Sur ces bases concrètes, la nouvelle équipe départementale mise en place par le DDA Bernard Ladois en août dernier, a fait le choix judicieux de contacter les clubs afin d’identifier les "égarés" et de tenter de les faire venir à l’arbitrage. Ainsi, en novembre, a été lancée l’action "l’arbitre au cœur de son club" dans laquelle tous les présidents ont été impliqués. La relation se veut gagnant-gagnant puisque le recrutement d’arbitres leur permet de faire face aux obligations clubs de la charte de l’arbitrage. Dans chaque club, un référent, en lien avec le responsable des secteurs (au nombre de quatre), a été nommé. Le pari de la commission départementale et de ses acteurs Ladois, Kauss, Malartic, Bonnet, Barreteau, Martin, Vergnaud, Leicht, Lévy, Miklou et Coup n’était pas gagné d’avance, mais il porte désormais une espérance. Les 114 arbitres actifs de gironde sont aujourd’hui tirés vers le haut par le Léognanais Pierre-Baptiste Nuchy qui vient d’accéder au Top 14 et à la Coupe d’Europe. Et c’est justement à l’occasion d’une rencontre continentale : UBB-Edimbourg, que l’opération a pris un tournant décisif. Au cœur de l’action, le responsable Joël Martin, associé à Benjamin Barreteau, mesure le chemin parcouru : " En janvier, nous avons mis en place pour la première fois un stage uniquement dédié aux nouveaux arbitres de 2019-2020 et aux arbitres stagiaires (1 an d’arbitrage). Les 38 arbitres ont travaillé sur des ateliers avant d’échanger sur leurs ressentis avec les animateurs. Ensuite, nous avons tous été invités par l’UBB à son match contre Edimbourg. Nous avons recruté cette année quatre arbitres auprès des Universités grâce à notre partenariat avec l’Union dans le cadre du tournoi Student Cup 7 dont les matchs, à la mi-temps des rencontres à Chaban Delmas, sont dirigés par nos jeunes arbitres en formation."

Une première

Dans le feu de l’action, Joël Martin a voulu valoriser l’image des ACF (arbitres en cours de formation) en proposant à Olivier Brouzet et Jean-Baptiste Machenaud qu’un joueur de l’UBB soit le parrain d’une première promotion. " "Pour l’arbitrage c’est une première, et un geste important des clubs et joueurs professionnels envers de nouveaux arbitres. Cette reconnaissance va permettre de créer des vocations", se réjouit Joël Martin. En désignant le talonneur international Clément Maynadier, le club a mis dans le mille tellement le joueur est sincèrement imprégné de cette noble cause. Jugez-en par vous-même : "C’est important que des jeunes se tournent vers l’arbitrage. L’arbitre est le garant des valeurs de notre sport. C’est toujours plus agréable d’avoir un arbitre avec lequel on peut discuter, éventuellement se chambrer tout en ayant beaucoup de respect. En première ligne nous avons un rapport particulier avec eux. Je les considère comme des sportifs de haut niveau, ils ont des retours de match, ils sont notés tous les week-ends, ils sont sanctionnés. Je sais aussi qu’ils se forment toujours plus. Je comprends que les jeunes aillent dans cette voie, il faut être passionné. Je leur ai dit : entraînez-vous, travailler le physique, l’acuité visuelle, la prise de décision, il faut être toujours au top mentalement et ne jamais être à la rue dans un match." La belle rencontre entre Clément Maynadier et les jeunes à l’issue de la victoire sur Edimbourg laissera de jolies traces. Ils ont bu les paroles de leur parrain et se sont quittés plus motivés que jamais.

Gérard Piffeteau
Voir les commentaires
Réagir