Rouen n'avait pas les armes contre Aurillac

  • Rouen n'avait pas les armes pour affronter Aurillac
    Rouen n'avait pas les armes pour affronter Aurillac Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Les Normands n’ont pas trouvé la solution face à des Aurillacois qui en voulaient plus.

Il n’y a pas grand-chose à dire quand une équipe, au coup de sifflet final, se réunit tête basse sur la pelouse, avant de filer aux vestiaires sans lever les yeux. Dans ce match très important, Rouen n’a pas eu les armes, ne serait-ce que pour contrarier les Aurillacois, mis à part dix minutes. Mis sous pression d’emblée, ils se sont fait prendre dans un premier temps sur le jeu d’occupation, puis sur la conquête. Pourtant performant sur le jeu porté, les Normands se sont fait systématiquement contrer par une défense aurillacoise agressive et qui sortait très vite sur son adversaire. Bref, pas de solutions, même pas en lançant plein fer Valentino Mapapalangi ou encore Thomas Toevalu, puis dans un deuxième temps ses centres Akuila Tabualevu et Josua Drauniniu.

Rouen subit

Au retour des vestiaires, Rouen a pourtant joué crânement durant une dizaine de minutes, jouant dans le camp aurillacois et tentant coûte que coûte de percer le rideau. En vain. Pris dans l’agressivité, le RNR a laissé passer sa chance et va subir à nouveau, évoluant même à quatorze suite au jaune pour placage haut de Tabualevu sur un Coertzen intenable (deux essais). Dans les cinq dernières minutes, les coéquipiers de Jorick Dastugue vont bien tenter de priver les Aurillacois du bonus. Manqué. Rouen repart du Cantal avec une défaite, mais cédant cinq points à son adversaire, ce qui pourrait peser lourd en fin de saison.

Jean-Marc Authié
Voir les commentaires
Réagir