Ça part dans tous les sens en Angleterre

  • Les Exiles de Curtis Rona (à gauche) et Waisake Naholo (à droite) n’avaient plus gagné depuis deux mois et demi. C’est dire la performance des London Irish sur la pelouse de Northampton, qui préserve cependant sa place de dauphin du Premiership.
    Les Exiles de Curtis Rona (à gauche) et Waisake Naholo (à droite) n’avaient plus gagné depuis deux mois et demi. C’est dire la performance des London Irish sur la pelouse de Northampton, qui préserve cependant sa place de dauphin du Premiership. PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Les Saracens étrillés par les Harlequins, Bath et Bristol qui remontent la pente et, enfin, Les deux premiers battus à domicile : le championnat anglais devient fou !

Difficile de s’y retrouver dans ce charivari. Non seulement la situation des Saracens perturbe tout le monde mais les résultats contradictoires s’enchaînent. Difficile au final de définir qui domine vraiment cette compétition, verrouillée ces dernières années par Exeter et les Saracens. Désormais, c’est la bouteille à l’encre.

L’exploit

Il est à mettre au crédit de Sale qui s’est imposé sur la pelouse du leader, Exeter. Là où en Champions Cup, il avait encaissé un cinglant 35-10. La fin de match fut vraiment très intense mais les Chiefs n’ont pas pu combler leur retard. Sale est récompensé de son départ canon. Les Requins menaient 22 à 5 à la pause après trois essais de Chris Ashton, Dan Du Preez (beau travail en touche) et Byron McGuigan sur interception. "Nous avons eu ce que nous méritions, nous n’avons pas bien défendu. Leurs porteurs de balles nous sont rentrés dedans trop facilement…", a diagnostiqué Rob Baxter. Reconnaissons aussi que Exeter était très handicapé par les blessures, les suspensions et les sélections.

La surprise

Les London Irish restaient sur huit matchs sans victoire (championnat et Coupe d’Europe confondus). Ils ont brisé la spirale en s’imposant à Northampton, deuxième (20-16), grâce à deux essais dans les dix dernières minutes et un contre du talonneur australien Dave Porecki qui contra le demi de mêlée adverse. Les London Irish n’avaient pas gagné en championnat depbristoluis le 10 novembre.

La renaissance

Bristol a retrouvé le chemin du succès en championnat pour la première fois depuis le 1er novembre. Un joli 34-16 forgé par trois essais en deuxième mi-temps (Purdy, Morahan, Protheroe). Les Bears ont signé une belle statistique avec 70 % de possession. De leurs côté, les Harlequins ont mis fin à un mois de disette en Premiership face aux Saracens.

Le carton rouge

Reconnaissons une circonstance atténuante à Northampton, le carton rouge assez sévère subi par son deuxième ligne Api Ratuniyarawa, pour un déblayage à la face d’un adversaire (50e). Ceci dit, les Exiles ont subi deux cartons jaunes.

Le joueur

Bravo à Tom Homer, trois-quarts polyvalent de Bath qui a signé un doublé décisif face à Leicester (joli premier plongeon en coin). Il jouait à l’arrière samedi. Il est le prototype du bon joueur de club, un peu court pour le niveau international, mais excellent dans les matchs de saison régulière. Il gagna naguère deux grands chelems avec les sélections de jeunes.

La série

Les Wasps ont battu Worcester pour la onzième fois d’affilée. Les Guêpes de Coventry se sont même payées le luxe de ramener un point de bonus de leur court voyage à Sixways, grâce à quatre essais de Gopperth, Kilbridge, Willais et Robson. Ils ont forgé ce succès en deuxième période et le coach Daï Young a rendu hommage à l’ouvreur Billy Searle qui a notamment offert le premier essai à Gopperth sur un superbe service au pied : "Il a fait un très bon match au pied. Faire jouer des gars qui s’en vont, ça fait partie de la vie d’un club mais tant qu’ils portent le maillot, ils se doivent de donner le meilleur d’eux-mêmes et je n’avauis aucun doute à son sujet." Searle vient de signer pour… Worcester à partir de juin.

L’affluence

18 779 spectateurs ont vu Bristol s’expliquer face à Gloucester. Ashton Gate est devenu le nouveau rendez-vous populaire du championnat anglais.

Voir les commentaires
Réagir