• Transferts - L’ancien entraîneur de l’Irlande pourrait faire son retour en Europe rapidement pour devenir entraîneur en chef de Bath.
    Transferts - L’ancien entraîneur de l’Irlande pourrait faire son retour en Europe rapidement pour devenir entraîneur en chef de Bath. PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Joe Schmidt vers Bath ?

Et si Joe Schmidt faisait son retour en Europe ? Depuis l’élimination en quart de finale de la Coupe du monde japonaise, la mission du Néo-Zélandais à la tête de la sélection irlandaise entamée en 2013 est finie et l’intéressé a rejoint son pays natal pour prendre du recul.

Parfois cité comme candidat naturel aux All Blacks, celui qui est aujourd’hui considéré comme le meilleur technicien de la planète avait annoncé dès janvier 2019 qu’il souhaitait entrer dans une année sabbatique, ce qui le plaçait hors cours pour la succession de Steve Hansen. Peut-il sortir plus vite que prévu de son congé ? Selon nos informations, la possibilité est envisageable.

En effet, la direction de Bath aurait récemment approché Schmidt pour lui proposer un poste d’entraîneur en chef avec effet immédiat. Le club anglais, éliminé dès la phase de poule en Champions Cup après avoir subi six défaites en autant de journées, figure en milieu de classement de Premiership (sixième sur douze) après avoir difficilement battu la lanterne rouge, Leicester, samedi (13-10). Son président Bruce Craig espérait sûrement mieux et tenterait donc de convaincre l’ancien gourou du Leinster (entre 2010 et 2013), avec qui il a remporté deux Coupes d’Europe, de reprendre du service plus vite que prévu et de rejoindre le sud-ouest de l’Angleterre. S’il venait à accepter, cela ne signifierait pas forcément un chamboulement complet de l’organigramme. Le directeur du rugby Stuart Hooper conserverait son poste mais pourrait s’éloigner alors du terrain, dans un rôle similaire à celui qu’il occupait les dernières saisons quand un autre Néo-Zélandais, Todd Blackadder, était en charge du sportif.

Stuart Lancaster, l’autre option

De source néo-zélandaise, si Joe Schmidt ne débarquait pas à Bath dans les semaines à venir, cela pourrait tout de même se conclure en vue de la saison prochaine. Voilà qui acterait son retour sur le Vieux continent. Lui qui, après quatre saisons comme adjoint aux Blues d’Auckland en Super Rugby, est arrivé à Clermont en 2007 comme responsable des trois-quarts, aux côtés de Vern Cotter. Durant trois ans, le travail de Schmidt fut souligné par tous en Auvergne, lequel fut notamment récompensé par le premier titre de champion de France du club en 2010. Si la piste Schmidt n’aboutit pas à Bath, Bruce Craig pourrait tenter de séduire un autre ancien sélectionneur, à savoir son compatriote Stuart Lancaster.

À la tête du XVde La Rose entre 2011 et 2015, il est en poste dans le staff du Leinster depuis 2016. Nul doute en tout cas que, s’il n’optait pas pour Bath, le nom de Joe Schmidt circulerait à coup sûr en France, où il n’a laissé que de beaux souvenirs, même si les bancs libres ne sont aujourd’hui pas légion. À ce jour, son CV n’aurait pas forcément circulé en Top 14 mais il semble probable que quelques présidents puissent s’intéresser à lui.

Voir les commentaires
Réagir