Fickou : jeune cadre dynamique

  • Gaël Fickou (France)
    Gaël Fickou (France) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Déjà vétéran du XV de France au nombre de sélections, le centre parisien, Gaël Fickou, a été nommé capitaine de la défense. Une preuve supplémentaire de sa nouvelle dimension dans le groupe france.

Il n’a que 25 ans et figure déjà parmi les tauliers de cette équipe de France. Décidément, tout va plus vite pour Gaël Fickou, tant sur le terrain que dans sa carrière. En septembre dernier, lors du Mondial au Japon, le centre parisien s’étonnait déjà de voir les visages changer autour de lui, de commencer à faire partie des "anciens". Depuis, le phénomène n’a fait que s’accélérer. Avec un groupe France de 24 ans de moyenne, le centre du Stade français est toujours dans la moyenne. Seulement, il est le seul à compter 51 sélections, dont 32 en tant que titulaire. Fickou, c’est deux Coupes du monde et six Tournois des 6 Nations. Inutile de chercher plus loin, vous ne trouverez pas une telle concentration d’expérience du très haut niveau dans le groupe France. Le second plus capé est loin derrière, surtout au ratio âge/sélection puisqu’il s’agit du trentenaire Bernard Le Roux qui ne compte "que" 37 sélections. Le Racingman est suivi par Jefferson Poirot et Baptiste Serin, 33 sélections chacun.

Edwards : "Le choix de Gaël était évident"

La semaine dernière, le colonel Fickou s’est vu remettre une nouvelle décoration : celle de capitaine de la défense, décernée par le commandant en chef de cette division, Shaun Edwards. Contacté par nos soins, l’ancien adjoint de Warren Gatland au pays de Galles ne pouvait pas être plus clair sur les raisons qui l’ont poussé à promouvoir Gaël Fickou : "Le choix de Gaël pour cette mission était évident. Par son leadership, son expérience et surtout le niveau de ses standards en termes de performance défensive." De toute évidence, les deux hommes s’entendent déjà bien. La semaine dernière, le Tricolore ne cachait pas son admiration à l’endroit du technicien : "Défensivement, nous avons été très bons au Mondial mais Shaun nous apporte encore de nouvelles armes. Je ne peux dire lesquelles, vous verrez sur le terrain. Mais l’on comprend mieux pourquoi le pays de Galles évoluait à ce niveau."

Enfin, ce choix a une conséquence. Celle de fixer le centre du terrain des Bleus. Avec Fickou nommé capitaine de la défense et Virimi Vakatawa qui marche sur l’eau depuis la dernière Coupe du monde, cette association est aussi indiscutable qu’indiscutée. Et ce qui est sûr, c’est que cette stabilité ne pourra pas faire de mal à l’attaque tricolore.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir