Guasch : « Folau ne s’y reprendra plus »

  •  Israel Folau (Australie) va revenir au rugby à XIII aux Dragons Catalans
    Israel Folau (Australie) va revenir au rugby à XIII aux Dragons Catalans PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Quelques jours après la signature de l’Australien Israel Folau, le président des Dragons Catalans, Bernard Guasch, s’exprime sur une arrivée aussi incroyable que controversée.

Président, comment les Dragons sont-ils parvenus à attirer Israel Folau ?

On a appris que Folau était sur le marché, on a appris qu’il avait été totalement blanchi et qu’il était sorti indemne du procès en Australie, qu’il avait présenté des excuses à la Fédération. Donc, à partir de là, moi je recrute un joueur de rugby. Je ne rentre pas du tout dans la polémique. Je pense qu’il a déjà lourdement payé puisqu’il a été viré des Waratahs et qu’il n’a pas joué la Coupe du monde. C’est quelqu’un qui a dit quelque chose qu’il ne fallait pas dire. On est tous d’accord là-dessus. Quant à moi, en tant que président, j’en ai discuté avec le manager des Dragons. Des fois, nous n’étions pas d’accord. Mais à un moment donné, quand on prend uniquement le joueur de rugby, et quand on a la possibilité de signer un tel joueur, on y va. D’autant plus que l’on a eu de la part de Folau la garantie qu’il ne s’y reprendra plus, ainsi que des engagements très sérieux. Aujourd’hui, il veut tout simplement redevenir un joueur de rugby, pour redorer son image, et pour faire le métier qu’il aime. Folau ne vient pas pour une question d’argent. Voilà pourquoi nous l’avons fait signer.

Cette signature a provoqué de vives réactions en France, mais aussi de la part de certains clubs de Super League. Comme Wigan, qui a annoncé faire de la réception des Dragons Catalans lors de la 6e journée, une journée de soutien à la communauté LGBT. Les Warriors porteront notamment des chaussettes et lacets arc-en-ciel… Comment réagissez-vous ?

Je ne réagis pas, parce que ce n’est pas à moi de réagir. Je pense que dans quelques semaines, les réactions seront différentes. Je peux comprendre leur opinion mais je ne veux pas en discuter. Les clubs anglais ont souvent fait signer des joueurs avec un casier judiciaire. Israel Folau a un casier vierge aujourd’hui. Recevoir des leçons des uns et des autres, je veux bien, je ne suis pas du tout là pour en discuter et polémiquer. Peut-être que certains présidents, à ma place, ne l’auraient pas fait. Je peux le comprendre aussi. Mais je le répète, nous avons fait signer un grand joueur de rugby, qui a envie de faire son métier. Tout le monde a le droit de faire une connerie dans la vie.

Sur le plan sportif uniquement, il s’agit une énorme recrue pour le club et pour le rugby à XIII français…

On est très excités de voir débarquer un tel joueur sur la pelouse de Gilbert-Brutus. Pour nous, c’est un coup extraordinaire. C’est incroyable pour le club, mais aussi pour le rugby à XIII et pour la Super League. Imaginez une opposition Sony Bill Williams (Toronto)/Israel Folau… Ce qui me fait sourire, c’est que depuis 48 heures, des télévisions et des journalistes que nous n’arrivions pas à joindre, ou qui ne daignaient pas nous répondre, nous envahissent de messages et de coups de fil. Le problème avec le rugby à XIII, et c’est un peu malheureux aujourd’hui, c’est que nous devons être dans l’exceptionnel pour que l’on parle de nous. C’est mon ressenti, excusez-moi d’être un peu direct.

Émilien Vicens
Voir les commentaires (1)
Sur le même sujet
Réagir
Les commentaires (1)
Treiziste71 Il y a 6 mois Le 30/01/2020 à 21:37

Bien dit, Mr Guasch, il faut un coup exceptionnel pour que les médias s'intéressent le Rugby à XIII et s'est malheureux il faut bien le dire ! .....