Haouas : la surprise du chef

  • Pour le staff tricolore, le profil polyvalent de Mohamed Haouas est intéressant. « Il porte le ballon, il défend, il est même capable de récupérer un joueur qui perce… », selon William Servat.
    Pour le staff tricolore, le profil polyvalent de Mohamed Haouas est intéressant. « Il porte le ballon, il défend, il est même capable de récupérer un joueur qui perce… », selon William Servat. Midi Olympique / Patrick Derewiany / Midi Olympique
Publié le / Mis à jour le

Pressentie au vu des entraînements, la titularisation pour le Crunch de Mohamed Haouas est devenue réalité ce jeudi, qui doit autant à ses automatismes en mêlée avec Willemse qu’à des statistiques de déplacement très au-dessus de la moyenne.

Pour être honnête, on ne pourra pas reprocher à Fabien Galthié et son staff d’avoir caché leur jeu au sujet de la titularisation de Mohamed Haouas, tant il était évident au vu des entraînements que la doublette Poirot-Bamba semblait avoir un temps de retard sur le tandem Baille-Haouas, au petit jeu des chasubles bleues… Reste que l’on mit malgré tout beaucoup de temps à se convaincre de cette évidence, qui voulait que les deux piliers désignés comme titulaires pour le dernier Mondial perdent leur statut pour ce crunch. Pour des raisons de complémentarité et d’automatismes de club en premier lieu, à l’évidence, puisque Cyril Baille pousse depuis des années à Toulouse sur le flanc gauche du talonneur Julien Marchand, tandis qu’à droite, Mohamed Haouas a eu le temps de rôder ses automatismes avec le tracteur Paul Willemse. Mais à vrai dire, au-delà de la mêlée fermée, c’est un autre aspect qui semble avoir motivé la titularisation de l’ancien international militaire (1,85 m, 127 kg). "Depuis le début de la saison, c’est le joueur du pack de Montpellier qui a les meilleures statistiques de déplacement et d’activité sur le match, supérieures à celles des troisième ligne, révélait mardi William Servat. Il porte le ballon, il défend, il est même capable de récupérer un joueur qui perce…" Un profil idéal, en somme, face à des Anglais dont les Tricolores attendent qu’ils réclament énormément d’énergie aux avants tricolores au milieu du terrain, là où ces derniers savent utiliser leur puissance pour multiplier les temps de jeu et imposer leur physique…

Joueur le plus indiscipliné du Top 14

Le hic ? Il est que, si Haouas possède d’un côté des statistiques de déplacement peu communes, ce n’est pas sans un certain déchet. En un mot comme en cent, le droitier héraultais incarne rien moins que le joueur le plus indiscipliné du Top 14 cette saison, avec d’ores et déjà 19 pénalités à son encontre (dont un carton jaune) en 13 matchs dont 11 titularisations. Soit une moyenne d’une pénalité concédée toutes les 37 minutes qui interpelle forcément, avant d’être lancé dans le grand bain international… "Pour ce qui est de sa performance, on attendra d’être à dimanche, mais en attendant c’est un plaisir d’avoir ce joueur-là. C’est un mec très respectueux, toujours à l’heure sur tous les rendez-vous. Il est rentré très vite dans le groupe : il est rigolo, les gars aiment être avec lui parce qu’ils savent que c’est un mec courageux. Il est d’une écoute incroyable, il participe à tout. Très clairement, son passé, je m’en fous (Haouas a eu des ennuis avec la justice dans sa jeunesse et a vu son contrôle judiciaire levé vendredi dernier, après cinq années de contraintes, N.D.L.R.)." Seul compte l’avenir et à ce titre, celui de l’ancien fier-à-bras du Petit Bard s’annonce enfin bleu.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir