Le BO et sa grosse défense font tomber Angoulême

  • Équipe de Biarritz
    Équipe de Biarritz Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Pour ce dernier match du bloc, Biarritz, grâce à un système défensif bien en place, l’a emporté face à Angoulême 20 à 8.

Comme souvent cette saison à Aguiléra, le BO faisait parler la puissance de ses avants pour inscrire rapidement un essai sur ballon porté. Auteur d’un meilleur début qu’Angoulême, Biarritz menait alors 8-0 après dix minutes de jeu. La suite ? Le SA XV campait la quasi-totalité du reste de ce premier acte dans le camp adverse. Les visiteurs laissaient les Biarrots sous-pression. Ces derniers, en difficulté sur leurs sorties de camp, ne parvenaient pas à se donner de l’air, mais offraient une féroce résistance en défense. Ugalde manquait une pénalité à la demi-heure de jeu, puis Soyaux insistait dans ses choix, préférait deux fois en fin de première mi-temps taper en touche plutôt que de prendre les points et rejoignait finalement les vestiaires avec un retard de huit points (8-0).

Privé de ballon pendant une partie du premier acte, le BO reprenait la possession à son compte au retour sur le terrain. La défense du SA XV était prise hors-jeu par la patrouille à deux reprises et Pierre Bernard faisait gonfler le score (14-0, 48e). Dans ce match peu emballant, où les défenses prenaient le pas sur les attaques et pendant lequel les fautes ne cessaient pas, Elvis Lévi, deux minutes après son entrée sur le terrain, était exclu temporairement pour un plaquage dangereux sur Aldric Lescure (60e). La supériorité numérique permettait (enfin) aux coéquipiers de Quentin Witt de franchir l’en-but biarrot avec un essai de Sébastien Laulhé (17-8,  68e). Bernard ajoutait trois points sur la fin pour mettre son équipe à l’abri d’un retour de Soyaux et le BO l’emportait logiquement 20 à 8.

L’essai : Laulhé exploite bien la supériorité numérique de son équipe

Alors que le BO joue à quatorze après le carton jaune adressé à Elvis Lévi, Angoulême enfonce la mêlée biarrote. M. Nuchy tend le bras et laisse jouer l’avantage. Matthieu Ugalde, servi par Erwan Nicolas, attaque la ligne, parvient à servir Anthony Coletta avant de tomber au sol. Le troisième ligne lève la tête et offre la balle de l’essai à Sébastien Laulhé, qui prend un intervalle avant d’aller aplatir.

Le fait : La défense du BO a fait front

Acculé pendant de nombreuses minutes dans ses 22 mètres en première période, Biarritz n’a pas cédé. Grâce à un rideau défensif bien organisé, les Basques ont annihilé toutes les offensives angoumoisines. Ils n’auront finalement craqué qu’à une seule reprise après l’heure de jeu, à quatorze contre quinze. 

Pablo Ordas
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?