• Affiche de l'In Extenso Super Sevens
    Affiche de l'In Extenso Super Sevens In Extenso / In Extenso
Publié le / Modifié le
In Extenso SuperSevens

Place au spectacle

Le premier championnat de France professionnel de rugby à 7 professionnel se tiendra ce samedi 1er février, à Paris-La Défense Arena. Seize équipes vont se disputer le trophée au cours d’une journée assurément riche en émotions et en frissons. Que le  spectacle commence.

Les amoureux de rugby et curieux amenés à s’asseoir dans les travées de Paris-La Défense Arena, ce samedi, peuvent s’attendre à une journée riche en émotions : entre la dizaine d’animations annoncée (super blind-test, bandas, karaoke géant, dance cam…) et la centaine d’essais promise (un toutes les 90 secondes, approximativement) au fil des vingt-huit matchs, le spectacle est garanti à tous les niveaux.

Les joueurs frissons vont se succéder pendant douze heures sur la pelouse synthétique de l’enceinte ultramoderne : entre le défilé de stars, les Tuisova, Tauzin, Imhoff et autres Dulin, de jeunes espoirs de l’élite, peut-être futurs champions, vont chercher à se mettre en valeur en multipliant les étincelles. Attrayant à première vue, ce festival de cannes comporte, en plus, un enjeu inédit : au terme de cette compétition sera en effet décerné le premier titre de champion de France de rugby à 7 professionnel. Samedi, une petite ligne d’histoire va être écrite lors du baptême de l’épreuve, amenée à prendre de l’ampleur à terme. La deuxième édition se déroulera d’ailleurs en trois actes, avec une programmation plus arrangeante, en lever de rideau du Top 14. En août, davantage d’éléments confirmés pourront répondre présent et la préparation de l’événement sera facilitée.

Lyon - Racing et Montpellier - Paris, des affiches d’entrée

En attendant de voir le Supersevens trouver toute sa place dans le calendrier national, ce 1er février augure en tout cas de rebondissements en série et de matchs à grand suspense. Le format du jour rend chaque rencontre palpitante. Pas de poule ni calcul, pour l’occasion, mais des rencontres couperet à gogo : seul le vainqueur poursuivra sa route. Dès les 8e, des cadors tomberont : le Lyon et le Racing 92 vont en découdre d’entrée, tout comme Montpellier et le Stade français ou encore Castres et Toulon. Les habituelles vedettes du Top 14 tenteront de mener leur formation vers le succès avec, dans le sillage, les meilleurs espoirs de leur club.

Après une dizaine d’heures de compétition à couteaux tirés, les premiers champions professionnels de la discipline seront sacrés. Avant de laisser la place au mythique groupe de rap IAM pour un baisser de rideau tout aussi mémorable pour les spectateurs.Paris La Défense-Arena, enceinte de sport et spectacle, peut s’apprêter à vibrer. 

Voir les commentaires
Réagir