• Emmanuel Massicard, Directeur Délégué de Midol Sports, remet l’Oscar Espoir à Lucas Dubois, en présence de Pascal Bomati, ancien grand ailier de l’Usap.
    Emmanuel Massicard, Directeur Délégué de Midol Sports, remet l’Oscar Espoir à Lucas Dubois, en présence de Pascal Bomati, ancien grand ailier de l’Usap. Midi Olympique / Patrick Derewiany / Midi Olympique
Publié le / Modifié le
Oscars Midol

Dubois : sacrée pépite

Victime de deux ruptures des ligaments croisés du genou ces dernières années, l’ailier Lucas Dubois est, à 21 ans, la révélation de la saison à Perpignan.

L’exercice ne devait pas être aisé, lundi dernier pour Lucas Dubois. Intimidé, sur scène, au moment de se voir remettre l’Oscar Espoir Midi Olympique, l’ailier de l’Usap n’a fait que récolter les fruits de son travail, et d’une première moitié de saison aussi convaincante que surprenante. Petit retour en arrière. 22 août 2019, Perpignan accueille Béziers en ouverture du championnat. Sur les compositions d’équipes, le numéro 14 catalan attire toutes les curiosités. Lucas Dubois, 21 ans à peine, s’apprête à disputer son premier match professionnel. Un premier derby. Et une première entrée sur la pelouse d’Aimé-Giral. S’ensuivront plusieurs autres prestations de haut niveau, et six essais qui font du jeune ailier le comeilleur marqueur des Sang et Or, ainsi que le meilleur franchisseur du Pro D2.

Bastide : "Un grand avenir devant lui"

Pur produit de la formation perpignanaise, Lucas Dubois n’est pas arrivé là par hasard. Talent, travail, maturité… autant de qualités indispensables pour éclore et perdurer au haut niveau que semble réunir le neveu de Pascal Bomati, illustre joueur de l’Usap durant les années 2000 : "C’est une belle surprise. C’était un petit peu inespéré compte tenu des soucis de santé auxquels il a dû faire face", témoigne-t-il. Car avec deux opérations des ligaments croisés du genou, ces dernières années, la carrière de Lucas Dubois aurait pu ne jamais décoller. "Est-ce que je suis surpris ? Oui et non. Il avait le potentiel jeune déjà. Mais faire le début de saison qu’il fait, après ses deux opérations, c’est presque inespéré. C’est aussi le fruit de son travail et de sa volonté. Il n’a jamais lâché, malgré des moments difficiles", soutient Bruno Rolland, directeur général du club et ancien directeur du centre de formation.

À force de détermination, Lucas Dubois s’est ouvert les portes de l’équipe première, cette saison en Pro D2, à un poste où la concurrence est pourtant redoutable (Acebes, Tilsley, Pujol, Bousquet). Vendredi contre Carcassonne, Dubois a connu sa 18e apparition en l’espace de 19 matchs. "Il a su gagner ses galons. Comme disait Patrick (Arlettaz, N.D.L.R.) à une époque : si on fait jouer ces jeunes, ce n’est pas parce qu’ils sont jeunes, c’est parce qu’ils sont bons avant tout. Lucas est un gamin qui a un très fort potentiel, qui a une grosse volonté d’apprendre et qui est très assidu dans tout ce qu’il fait. Il a un grand avenir devant lui", assure son entraîneur Gérald Bastide. Un avenir qui s’écrira sous le maillot catalan pour les trois prochaines saisons au moins.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir