Ne pas faire la fine bouche

  • Christophe Hilsenbeck aura inscrit tous les points vannetais.
    Christophe Hilsenbeck aura inscrit tous les points vannetais. Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Avec son succès sur Provence Rugby, le RC Vannes a validé un nouveau bloc.Même si rien n’a été facile, cette victoire n’en reste pas moins légitime.

Alors que d’aucuns pensaient le RCV capable de croquer cette équipe de Provence Rugby et même d’aller pour les plus optimistes, jusqu’au bonus offensif, les Aixois ont répondu dans le jeu que leur lutte pour le maintien passait par un engagement de tous les instants. "Ce n’est sans doute pas la plus belle (des victoires s’entend), mais ce sont toujours 4 points. Et on ne va pas faire la fine Bouche" lançait Aymeric Chateignier l’analyste vidéo du club. Le fait est qu’en ce vendredi soir, personne dans l’entourage du clan vannetais ne fanfaronnait. Pas plus Jean-Noël Spitzer. "On ne va pas se cacher ; Je crois que personne n’a pris beaucoup de plaisir. Les conditions étaient vraiment difficiles et au final il ne faisait pas bon d’avoir les possessions, mais de s’appuyer davantage sur la défense ", ce que les Vannetais ont su bien faire. Ce dernier regrettait surtout que les mauvaises conquêtes en touche "ce qui nous aurait permis de construire des ballons portés pour aller chercher le bonus. "

Solidité défensive

Dans ce contexte d’attaque-défense, les joueurs de Provence ont tenu le ballon, mais joué en reculant. "Notre pression défensive a été bonne. Avec un tel vent, ce n’est pas le jeu sur les extérieurs qui te fait avancer, mais bien la conquête, à partir des mauls, c’est également le jeu axial et le jeu au pied. " Le point positif reste donc le réalisme dont à fait preuve le collectif vannetais. "Mais je reste lucide et je ne me berce pas d’illusions. Nous sommes ce soir un peu en réussite parce que notre adversaire loupe aussi des possessions dans nos 22. Cela dit quand il faut se réveiller en défense, nous avons de bonnes séquences défensives. " Pour Jean-Noël Spitzer, il était temps que cette série de 4 rencontres s’achève. "Je finis avec des joueurs fatigués ; au centre je n’ai plus grand monde, à l’aile non plus et en 3e ligne, je n’ai plus rien, plus de flanker gratteur. Des garçons comme Jérémie (Abiven) ou (Wandrille Picault) me manquent. Il me manque encore un bon sauteur comme Hugh (Chalmer) ou un Greg (Bazin) sur la vitesse. On bricole et je termine en 3e ligne avec que des 2e ligne. " Les joueurs du RC Vannes vont disposer de quelques jours de vacances avant de reprendre l’entraînement pour préparer Biarritz. Et ça, ce sera une autre paire de manches !

Didier LE PALLEC
Voir les commentaires
Réagir