Suresnes : le ticket Blin-Compan

  • Mathieu Blin a un rôle transversal de coordinateur général au sein du club suresnois.
    Mathieu Blin a un rôle transversal de coordinateur général au sein du club suresnois. Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Les Franciliens ont structuré leur équipe d’encadrement. Avec Mathieu Blin et Alex Compan, ils veulent rapidement franchir un cap.

Les dirigeants de Suresnes ont donc choisi les deux têtes pensantes qui devront les aider à franchir un cap lors des prochaines saisons. La semaine dernière, ils officialisaient la venue assez spectaculaire de Mathieu Blin dans un rôle transversal de coordinateur général, effectif dès à présent. Son contrat a été établi jusqu’à la fin de la saison prochaine, en juin 2021. L’ancien talonneur du Stade français, quatre fois champion de France, et ancien manager puis directeur exécutif d’Agen, en Pro D2 et en top 14, s’est lancé depuis dix jours sur une mission d’un an et demi, "à temps partiel, puisque je réalise aussi d’autres projets". Il y a trois semaines, les Suresnois avaient déjà annoncé à leurs joueurs que le remplaçant de leur manager Vincent Carbou, qui arrivera au terme de son contrat au mois de juin, serait Alexandre Compan. Ce dernier a signé pour une période deux années, plus une en option. Lui s’était distingué à Bobigny où il était parvenu à obtenir une qualification en phase finale de Fédérale 1, juste avant la relégation administrative décidée par la DNACG.

Alex Compan et Mathieu Blin se connaissent bien. Ils se sont fréquentés au départ sur les bancs de l’UFR Staps d’Orsay. Et depuis qu’ils ont été choisis, ils ont rapidement lancé leur collaboration sur l’équipe seniors. À la fin du mois de février, les entretiens individuels avec les joueurs débuteront. À la mi-mars, avant de se lancer dans une fin de saison qu’ils imaginent en phases finales, chacun des Suresnois saura de quoi son avenir sera fait. Des grandes lignes ont déjà été tracées. Le groupe de trente-cinq joueurs sera gonflé à trente-huit. Une légère augmentation du nombre de contrats pro sera exercée. Le club en compte treize aujourd’hui. Un joueur "pointure" sera recherché. Et dans la logique de club-étudiant impulsée par le lancement très réussi d’un campus universitaire innovant, les jeunes espoirs franciliens à double projet seront courtisés. Les Suresnois cherchent aussi un entraîneur des avants, puisque Rémi Massias, l’actuel titulaire de la charge, sera repositionné exclusivement sur le campus universitaire. "Nous y verrons plus clair début avril", datait Alexandre Compan.

"Un potentiel remarquable"

Avec ces deux nominations, Laurent Piepszownik et Olivier Pouligny, les deux propriétaires de la SASP, ont décidé de poursuivre en profondeur le travail débuté depuis le mois d’avril 2018 et le démarrage de leur gouvernance. "Obtenir le feu vert de Mathieu Blin pour réaliser une sorte d’audit général et lancer tous les changements nécessaires à notre réussite, c’est une chance", relate Olivier Pouligny, qui imagine pouvoir envisager une montée en Pro D2 d’ici deux ou trois ans. Dans un rôle qui le maintiendra positionné complètement hors du terrain, Mathieu Blin fera des propositions sur tous les leviers de la croissance à actionner, de la grille de rémunération des joueurs, en passant par la répartition budgétaire sur toutes les catégories, et la coordination des missions de chacun, du commercial à l’administratif. Depuis qu’il a pris ses fonctions, il a entrepris des rencontres avec les membres actifs pour dresser un bilan d’action. "Ce club est doté d’un potentiel remarquable, affirmait-il en milieu de semaine. Il y a des gens compétents partout et une synergie avec la municipalité sur la vision du développement des infrastructures. Suresnes a les moyens de grandir assez rapidement, de gagner en puissance, et sans perdre le contrôle de son développement."

Guillaume Cyprien
Voir les commentaires
Réagir