• Jano Vermaak et les Stormers défient leur rival local des Bulls de Pretoria ce samedi.
    Jano Vermaak et les Stormers défient leur rival local des Bulls de Pretoria ce samedi. PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Super Rugby

Stormers - Bulls : les meilleurs ennemis

Après une saison difficile, la franchise du cap semble avoir pris une autre dimension et vise plus haut.

Les Stormers défieront les Bulls samedi (16 h 15) dans leur antre du Newlands Stadium. Une confrontation entre favoris dans la conférence sud-africaine mais également entre deux équipes à la confiance différente au vu de la première journée. Quelques champions répondront présents comme le meilleur joueur du monde Pieter Steph du Toit côté Stormers, qui devront faire sans leur capitaine Siya Kolisi, blessé à un genou et absent pour six à huit semaines. Un autre international forfait, le talonneur Bongi Mbonambi, indisponible entre trois et six semaines, touché aux ischios. Chez les Bulls, l’arrière Warrick Gelant, peu en vue durant le mondial, devrait être présent. Le week-end dernier, les Stormers ont laissé les Hurricanes en lambeaux en une demi-heure de leur match d’ouverture. Les locaux menaient déjà 19-0 après vingt-sept minutes. Mais des petites scories se sont glissées dans le jeu des Sud-africains, laissant place à un jeu plus brouillon pour une victoire tout de même aisée 27-0. "J’ai été très satisfait de notre domination mais je ne pense pas que l’on a été aussi clinique qu’on l’aurait voulu" a déclaré le coach des Stormers John Dobson. "Nous avons gâché deux ou trois munitions en touche dans leurs 22 mètres et nous avons commis des en-avants sur des pick and go près de leur ligne. Hormis cela, les choses se sont bien déroulées."

Côté Bulls, la clé sera l’occupation

Mais les Bulls devraient leur opposer une plus grande résistance ce samedi d’autant plus, la rivalité est forte entre les deux franchises. En avril 2019, Pieter-Steph Du Toit déclarait "Si on perd tous les matchs mais qu’on bat les Bulls, les supporters seront satisfaits." Derniers de leur conférence l’an passé, les Stormers affichent de toutes autres ambitions cette saison et font même figure d’épouvantail dans ce Super Rugby avec certes une quinzaine de départs mais aussi l’arrivée notable de la star galloise Jamie Roberts. La franchise profite surtout de l’émergence de leurs internationaux cités plus haut.

Les Bulls, qui sortent d’une défaite frustrante face aux Sharks, feront tout pour stopper leur série d’échecs à Cape Town qui court depuis 2011. Des visiteurs qui pourront compter sur leur pack massif et la présence à l’ouverture de la star Morne Steyn, ancien joueur du Stade Français. Pour la franchise de Pretoria, le challenge sera de s’installer dans la moitié de terrain des Stormers. Les Sharks avaient dominé à Durban la semaine passée, marquants deux essais, tandis que les Bulls n’avaient pu répliquer que par des points au pied de Steyn. "Les Sharks nous ont battus au jeu de la patience et de la gestion, ils ont pu nous acculer dans notre camp et notre jeu au pied s’est résumé à beaucoup de dégagements depuis nos 22" ,a déclaré le demi de mêlée Ivan van Zyl. "Ils ont eu le ballon 70 % du temps dans le premier acte. On sait que l’on doit s’améliorer sur ce secteur. On doit se concentrer sur l’occupation pour être bien placés et marquer des points" martèle-t-il. "Nos séquences de jeu étaient bonnes. Mais ça va être une tout autre bête à laquelle on va s’attaquer car le pack des Stormers, avec tous ses internationaux, sera un de leur point fort. Mais on est contents et satisfaits de nos avants et notre défense. On doit juste savoir garder le ballon, notamment lorsque l’on franchit." Conclut-il.

Défaits en quart de finale la saison dernière par les Hurricanes, les Bulls ont une carte à jouer cette saison. Il faudra toutefois dompter les Jaguares qui sont favoris dans la conférence sud-africaine. Mais face aux Stormers, les Bulls auront l’occasion de frapper un grand coup.

Ken Borland
Voir les commentaires
Réagir