• La directrice générale de Rugby Australia cherche des partenaires pour diffuser le Super rugby dans son pays. Tâche difficile.
    La directrice générale de Rugby Australia cherche des partenaires pour diffuser le Super rugby dans son pays. Tâche difficile. Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Droits Télés

Le pari de Raelene Castle

La directrice générale de Rugby Australia cherche des partenaires pour diffuser le Super rugby dans son pays. Tâche difficile.

Le rugby australien est en plein doute. L’Australie est la seule nation de la Sanzaar à ne pas avoir de contrat de retransmission du Super Rugby à moins d’un an de l’échéance du contrat actuel. Raelene Castle, la directrice générale de Rugby Australia, a lancé un pari fou en rejetant l’offre de Foxtel, partenaire de Rugby Australia depuis vingt-cinq ans. Castle et Rugby Australia ont l’ambition de fournir une offre rugby complète, allant des Wallabies jusqu’au rugby des clubs. Elle a vu les fédérations du Queensland et de Sydney s’aligner derrière sa proposition, ajoutant ainsi le rugby des clubs à l’offre de RA. Maintenant, Castle souhaite ouvrir les candidatures au marché. Le hic est que le marché australien est très limité, avec 24 millions d’habitants et que le rugby n’est pas un produit d’appel pour les chaînes de télévision. Les résultats financiers désastreux de Foxtel l’an passé ont amené la chaîne payante à resserrer son offre en éliminant les sports marginaux et en réduisant ses coûts. Foxtel, dans un dernier effort, avait proposé d’acheter le rugby des clubs pour montrer les matchs sur ses chaînes payantes et sa chaîne de streaming, Kayo, pour un prix équivalent au contrat précédent. Foxtel a besoin du rugby, mais pas à n’importe quel prix.

Du coup, Raelene Castle se tourne vers les concurrents, et notamment la compagnie de téléphonie, Optus, qui retransmit déjà la Premier League et la Ligue des Champions. Le problème est qu’Optus n’est pas capable de produire, ils ne font qu’acheter les droits et retransmettre des matchs produits pas d’autres. Il faudrait que Channel 10 se porte candidate pour la réalisation. Vœu pieu dans un marché où rugby et football sont aux abois, loin derrière les monstres NRL, NFL et cricket.

L’inquiétude est maintenant très grande dans les milieux du rugby australien. Le précédent contrat avait bénéficié de la concurrence entre deux chaînes britanniques pour retransmettre les matchs en Europe. Sky Sports s’est maintenant retiré et, du coup, la concurrence est moindre. La perte du rugby par Fox Sports conduirait à une exode des abonnés, déjà en baisse. Il ne serait pas surprenant de voir Fox revenir à la table des négociations. Mais Raelenenene Castle joue un jeu dangereux avec un produit qui n’attire plus les spectateurs et les les téléspectateurs. J. B.

Jacques Broquet
Voir les commentaires
Réagir