Des Biarrots olympiens !

  • Les Biarrots étaient venus avec une idée derrière la tête et ont réussi. Grâce à un plan de jeu taillé pour contrer le jeu vannetais,  le BO fait tomber la citadelle de la Rabine pour la première fois depuis novembre 2018.
    Les Biarrots étaient venus avec une idée derrière la tête et ont réussi. Grâce à un plan de jeu taillé pour contrer le jeu vannetais, le BO fait tomber la citadelle de la Rabine pour la première fois depuis novembre 2018. Bruno Perrel / Bruno Perrel
Publié le / Mis à jour le

Alors que dans les coulisses, les tractations vont bon train pour dessiner l’avenir du BOPB, les joueurs ont montré sur le terrain que seul le jeu leur importait.

Ils avaient bien préparé leur coup ! Non seulement en arrivant dès mercredi dans l’après-midi à Vannes après 700 kilomètres de bus mais plus encore lors des dix jours qui ont précédé le rendez-vous au stade de la Rabine. "Nous n’avions pas la prétention de venir gagner mais nous avons tout mis en œuvre en amont pour le faire. On savait que la Rabine est un territoire difficile à prendre. Dix-neuf victoires consécutives, ça parle non ?", confessait, en préambule, Nicolas Nadau qui la jouait plutôt modeste et humble. "Nous sommes juste dans la confirmation de ce que l’on fait depuis quelques semaines. Toutes les sorties chez les gros ont été bonnes dans le contenu, même si nous n’avons pas gagné. Il est normal d’être payé en retour, tôt ou tard."

Mais si les Vannetais n’ont jamais réussi à mettre leur jeu en place (lire ci-dessous), c’est aussi parce que les Basques ont élaboré un schéma de jeu qui a fait que les Bretons ont été réduits à la portion congrue. " Notre prestation défensive a été bonne. Nous avons encore eu de très bonnes sorties de camp qui nous ont permis de mettre les Vannetais vraiment en danger. Eux ne nous ont mis sous pression que sur les ballons portés. On sait que lorsque cette équipe entre dans les 22 mètres, c’est l’une des plus efficaces du championnat. Une efficacité redoutable."

Bernard : "C’est un exploit de venir gagner ici"

Entré en jeu dès la 5e minute (K.-O. de Willem Du Plessis), Pierre Bernard, vieux grognard rouge, ne manquait pas de souligner le caractère exceptionnel de cette victoire "Nous sommes parvenus à faire tomber un adversaire invaincu chez lui depuis dix-neuf rencontre, devant un public rare en Pro D2, dans un stade magnifique. Cela dit, on savait où nous mettions les pieds. Nous avons bossé ces dix derniers jours dans cette optique et nous validons ce travail. Mais nous gardons la tête froide. C’est une énorme performance de venir gagner ici mais il faut déjà penser à la venue de l’Usap."

Didier LE PALLEC
Voir les commentaires
Réagir