Fallait bien que ça arrive

  • Vannes perd à domicile contre Biarritz
    Vannes perd à domicile contre Biarritz JF Sanchez / Icon Sport / JF Sanchez / Icon Sport / JF Sanchez / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Depuis vendredi soir, l’invincibilité du RCV dans son antre de la Rabine n’est plus qu’une statistique figée dans l’histoire du club.

Il fallait bien que cela arrive un jour. Et que cette défaite ait été concédée devant le Biarritz olympique n’a rien d’infamant. "Au-delà de la défaite, c’est surtout notre comportement sur le terrain qui est médiocre. C’est ça qui fait ch… La défaite fait partie du sport. Mais la manière laisse des amertumes car nous n’avons pas mis notre jeu en place", rageait Jules Le Bail, le capitaine vannetais. Cette équipe aura en effet manqué de presque tout. "Biarritz a pris le score et fait preuve de beaucoup plus de maîtrise que nous. On a vite senti que cette équipe avait plus de rapidité, plus de talent si bien que nous nous sommes réfugiés dans les ballons portés. La victoire de Biarritz, c’est la victoire des meilleurs ce soir", ajoutait Jean-Noël Spitzer.

Doit-on pour autant s’inquiéter sur l’avenir de cette équipe dans son désir d’accrocher le top 6 ? Trop tôt pour le dire. Mais… les dernières sorties à la Rabine contre Soyaux-Angoulême, Béziers et plus encore contre Aix-en-Provence, ont mis en lumière ce dont a souffert le RCV vendredi, à savoir ses difficultés à imposer son rugby devant son public. "L’arrivée est encore loin, la saison ne s’arrête pas à cette défaite. Maintenant, il va falloir gagner vite à l’extérieur", concluait Spitzer. D. L. P.

Midi-Olympique
Voir les commentaires
Réagir