Au programme, la défense des ballons portés !

  • Tournoi des 6 Nations 2020 - Paul Willemse (XV de France) défendant sur un ballon porté
    Tournoi des 6 Nations 2020 - Paul Willemse (XV de France) défendant sur un ballon porté Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Mardi après-midi, à Marcoussis, les Tricolores ont effectué leur deuxième entraînement de la semaine, avant de rejoindre le pays de Galles. Ils en ont profité pour travailler la défense des ballons portés, un secteur de jeu où les Gallois excellent.

Mardi après-midi, les quarante-deux Tricolores appelés par Fabien Galthié pour disputer le Tournoi des 6 Nations ont réalisé, au CNR de Marcoussis, leur deuxième entraînement de la semaine. Sekou Macalou (hanche), Lester Etien (problème musculaire) et Selevasio Tolofua (béquille) avaient été libérés la veille pour laisser place dans le groupe france à Baptiste Delaporte (Castres), Alivereti Raka (Clermont) et Anthony Jelonch (Castres). "Ces joueurs n'auraient pu s'entraîner normalement lundi et mardi, expliquait Raphaël Ibanez au CNR, il était donc normal de les libérer. Mais si le staff médical de leurs clubs les juge aptes dans la semaine, nous ne nous opposerons évidemment pas à ce qu'ils jouent en Top 14 ce week-end".

Passé le traditionnel briefing du manager Ibanez à la presse, les joueurs du XV de France se sont alors regroupés sur la pelouse principale de Marcoussis. Manquait ici à l'appel Grégory Alldritt, légèrement blessé au dos mais dont l'état de santé ne présenterait selon Raphaël Ibanez aucune espère d'inquiétude en vue du match de samedi, à Cardiff . Quant à Damian Penaud, il ne fut pas non plus utilisé par Galthié sur cette séance.

Le contenu de l'entraînement, lui, fut plutôt riche. Au fil d'une séance d'une heure (33 minutes d'activité et 3300 mètres parcourus par chacun des joueurs), Fabien Galthié et son staff ont alors mis l'accent sur la défense des ballons portés, un secteur de jeu où les avants gallois excellent. Un autre lancement de jeu britannique, comprenant l'intervention d'un flanker au centre du terrain, a été soumis à l'expertise de Shaun Edwards, le grand architecte de la défense tricolore. Cette séance en opposition réelle fut la dernière à haute intensité réalisée par les coéquipiers de Charles Ollivon.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir