Le Dream Team de la journée 16

  • La Dream Team de la journée 16
    La Dream Team de la journée 16 Midi Olympique / Midi Olympique
Publié le / Mis à jour le

Découvre le XV qu'il fallait composer lors de la 16è journée. 
Avec un coût de 188,9 étoiles, tu pouvais avoir la Dream Team qui te rapportait le maximum possible de 791 points ! 
Alors, t'as été bon ? Ton équipe de pompes à vélo ne ressemble pas du tout à ça ? Prends note pour les prochains week-ends... ou chambre tes potes si t'as vu juste !  

15. Loris Tolot (38 pts)

 Peu de fois titulaire cette saison, l’arrière agenais a donné raison à son coach sur cette rencontre, 2 essais, 3 plaquages et 7 courses avec le ballon à son actif.

14. Benito Masilevu (46 pts)

 L’ailier fidjien a fait très mal à son ancien club. 1 essai, 1 franchissement et 10 courses avec le ballon pour lui. Bravo à ceux qui avaient misé sur lui ! 

13. Rémi Lamerat (40,7 pts) 

Le centre bordelais a martyrisé ses adversaires avec son compère Radradra. Son activité en défense, avec 10 plaquages a donné le sourire aux managers qui l’ont choisi.

12. Thomas Combezou (45 pts)

 Lors de la victoire du CO face à Pau, le centre a encore une fois répondu présent avec 1 essai marqué. Rajoutez à ça 10 plaquages et 10 courses avec le ballon et vous obtenez une énorme performance.

11. Martin Laveau (43 pts)

 L’ailier tarnais enchaîne ! Après un énorme match face à Agen, il a une nouvelle fois été très bon face à la Section. 2 franchissements et 1 essai pour lui. 

10. Zach Holmes (50 x 2 = 100 pts)

Il était là, le capitaine qu’il te fallait pour narguer tes potes ! Une énorme rencontre pour son retour de suspension avec 1 essai, 1 pénalité et 12 plaquages.

9. Pierre Pagès (37,8 pts)

La surprise de la semaine incontestablement. Le demi de mêlée toulousain a réalisé une partie pleine avec 1 essai, 1 franchissement et 10 courses ballon en main.

7. Jessy Jegerlehner (35,4 pts)

Un autre agenais vient s'ajouter à cette Dream Team. Le troisième ligne du SUA a été un poison pour les Brivistes avec ses 12 plaquages. Il a également franchi à une reprise. 

8. Martin Puech (32 pts)

Malgré la défaite des siens face au CO, le troisième ligne a été comme à son habitude à la pointe du combat avec 17 plaquages !

6. Jean Monribot (32,5 pts)

 Le capitaine bayonnais est à créditer de 14 plaquages et de 12 courses avec le ballon dans la victoire basque face au Stade Français. 

5. Tom Murday (34 pts)

 À la suite de leur belle victoire à Brive, les Agenais sont en force dans cette Dream Team et récompensé les managers au nez creux ce week-end ! L’alignement du SUA a dominé son vis-à-vis et Murday n’y est pas étranger.

4. Florian Verhaeghe (38,8 pts)

 Ce n’est pas le deuxième ligne le plus connu de Toulouse, mais ce week-end, Verhaeghe a réalisé un très bon match. 3 plaquages cassés en 10 percussions pour lui. 

3. Vadim Cobilas (18,7 pts)

Le pilier bordelais a réalisé une partie sans fioriture lors de la victoire à Clermont de l'UBB. Un 100% en défense avec 5 interventions en défense.

2. Guillaume Marchand (41,3 pts)

 Quel performance du jeune talonneur toulousain ! Il a largement fait oublier son frangin, sélectionné avec les Bleus. Pas moins de 17 plaquages pour lui face à Montpellier. 

1. Jefferson Poirot (24,7 pts)

 En voilà un qui était revanchard et qui n’a pas déçu ! Pour son retour avec l’UBB, il a fait du bien à son équipe en défense avec un 10/10 face aux attaquants clermontois.


 Les remplaçants : 

Anthony Jelonch (24,5 x 3 = 73,5 pts)

 Les plus malins l’ont mis Supersub ! Il n’a fallu que 33 minutes au troisième ligne castrais pour stopper 9 attaquants palois grâce à son abattage défensif, il a également franchi une fois.

Maxime Lafage (47,5 pts)

 Il aurait pu prétendre à une place dans le Dream Team mais Zach Holmes était intouchable. L’ouvreur bayonnais a inscrit 23 des 28 points de son équipe avec 7 pénalités et 1 transformation. 

Geoffrey Cros (42,1 pts)

 Grâce à ses 2 essais et ses 2 franchissements, l’ailier bordelais a été un des grands artisans du succès de l’UBB au Michelin. 

 

MIDI OLYMPIQUE
Voir les commentaires
Réagir