Carcassonne - Attention bête noire !

  • Claude Dry ballon en main contre Perpignan
    Claude Dry ballon en main contre Perpignan Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

L’USC a la ferme intention de rebasculer dans la première partie de tableau. Cela passe par une victoire face à Montauban qui reste sur trois succès consécutifs à Albert-Domec.

L’US Carcassonne a-t-elle de bonnes raisons de redouter la venue de Montauban ? Si on fait référence au résultat du match aller et au classement, la réponse est négative.

Rappelons que le 22 novembre dernier, à Sapiac, l’USC était repartie de la cité d’Ingres avec les quatre points de la victoire (24-22). Si on jette au coup d’œil au classement, l’USC de Christian Labit devance de quatre longueurs son rival montalbanais. En toute logique, Carcassonne a ce soir, la légitime faveur du pronostic. En revanche si on se penche sur les sacro-saintes statistiques, Montauban affectionne l’herbe d’Albert-Domec.

Depuis la saison 2016-2017, l’USM a pris pour habitude de s’imposer sur le rectangle vert carcassonnais. En 2017, elle avait bien maîtrisé son sujet, 28-17. Ce fut plus difficile en 2018 (18-17). L’an passé, une interception de Jérôme Bosviel en début de seconde période avait ruiné les espoirs carcassonnais, 20 à 5. Vendredi, aux alentours de 22 heures, l’USC n’a qu’une idée en tête, celle de dompter sa bête noire afin de rebasculer dans la première partie du classement

 

GARE AUX VINGT DERNIÈRES MINUTES

Pour prétendre à un onzième succès officiel, l’USC doit également régler un problème qui s’est installé depuis les trois dernières rencontres. Après l’heure de jeu, les Carcassonnais lâchent prise. À Perpignan, ils ont encaissé vingt-six points en moins d’une demi-heure. Face à Mont-de-Marsan alors qu’il menait 37 à 9 à la reprise, les Montois ont inscrit vingt-six unités en dix-huit minutes pour un score final de 37 à 35.

Vendredi dernier à Nevers, ils ont connu un sort semblable. À l’heure de jeu, le score était acceptable, 12 à 17. En vingt minutes, Nevers a capitalisé dix-sept points pour s’imposer 34 à 12 au final. "Il est vrai que cette faiblesse en fin de match nous interpelle. Précisons que sur les trois derniers matchs, nous avons été confrontés à des équipes qui ont des bancs de qualité, argumente Christian Labit. À Nevers, le match bascule sur un carton jaune à l’encontre de notre pilier, Alexandre Dardet. Nevers a su bonifier sa supériorité numérique. Sur ce match, il y a des choses positives à retenir, je sais comment fonctionne mon équipe à domicile. Durant la semaine de mise en place, elle s’est préparée pour aller chercher la victoire."

L’équipe du capitaine Ursache a une double raison d’aller chercher la victoire. Un succès la relance dans la course à la qualification. La saison passée, le succès montalbanais à Domec, avait plombé le moral audois pour la suite de l’épreuve. Ce soir, l’USC n’a nulle intention de voir son hôte quitter Domec avec un quatrième succès consécutif.

Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir