Oloron - Lannemezan : un export délicat ?

  • Les Béarnais espèrent s’éloigner de la zone rouge en tenant tête ce week-end aux Lannemezanais.
    Les Béarnais espèrent s’éloigner de la zone rouge en tenant tête ce week-end aux Lannemezanais. La Dépêche du Midi / Sébastien Lapeyrere / La Dépêche du Midi
Publié le / Mis à jour le

Les polémiques sur le match qui a opposé Tarbes et Lannemezan il y a quinze jours continuent d’aller bon train.

Ce week-end encore, les joueurs (et entraîneurs) ayant écopé d’un carton rouge à l’occasion du derby pyrénéen, seront une nouvelle fois suspendus (voir informations ci-contre). Christophe Schneider, coentraîneur des joueurs du Plateau, continue de ruminer ce match chez le voisin tarbais mais il est désormais centré sur les prochaines échéances de son équipe : "Il y a eu trop de tapage autour de cette rencontre, regrette Christophe Schneider. Je n’ai plus envie de parler de cette équipe de Tarbes. Je suis très serein et j’attends impatiemment le verdict de la Commission de Discipline de la FFR. Je ne m’explique cependant pas certains gestes des Tarbais. Mais je compte sur la FFR pour faire la lumière sur tout ça."

"rude combat devant"

Après ce derby malheureux face à Tarbes, les joueurs du Cal ont disputé un autre derby le week-end passé. Cette fois, ce sont les Bagnérais qui sont venus défier les joueurs de Lannemezan. Les hommes de Christophe Schneider et de Christophe Dulong se sont d’ailleurs imposés sur le score de 25 à 18 : "Nous étions un peu inquiets avant cette rencontre car entre les blessés et les suspendus, nous étions pas mal amoindris. Finalement cela s’est bien passé et nous nous en sommes bien sortis. Il y a eu un bon état d’esprit sur ce match. Avec Bagnères, nous avons les mêmes valeurs, nous sommes sur la même longueur d’onde. Je suis satisfait de ce résultat." Ce week-end, les joueurs de Lannemezan se rendront dans le Béarn, à Oloron. Là où aucun voyage n’est jamais une sinécure. D’ailleurs, même à l’export, les hommes du FCO ne sont pas des proies faciles. Ils l’ont démontré dimanche dernier en ne s’inclinant "que" sur le score de 16 à 6 dans le Gers, à Fleurance. Un échec regrettable mais qui montre que les Béarnais, neuvièmes de la poule, sont décidés à ne rien lâcher dans cette Fédérale 1. "Oloron, c’est du solide, explique Christophe Schneider. Nous connaissons leurs vertus. Rien n’est jamais simple face à cette formation. Nos futurs adversaires sont un peu dans le dur mais ils assument assez bien leurs rencontres à domicile. Nous avons préparé ce match au mieux car notre objectif est de rester dans les six. Nous savons que nous devrons livrer un rude combat devant. Si nous voulons espérer obtenir un résultat à Oloron, il faudra être performants en défense et en conquête."

Le FCO, qui a besoin de points pour éloigner le spectre de la relégation qui est toujours assez proche, devra impérativement monter les barbelés et tenir bon face à des Lannemezanais bien dans leurs crampons. Les Béarnais tenteront également de profiter du fait que le Cal dispose d’un effectif amoindri pour faire la différence et renverser la vapeur. À suivre !

Mathilde Lacrouts
Voir les commentaires
Réagir