France 2023 s'invite au Salon de l'Agriculture

  • France 2023 s'invite au Salon de l'Agriculture
    France 2023 s'invite au Salon de l'Agriculture Twitter / Twitter
Publié le / Mis à jour le

C'est en plein de Salon de l'Agriculture que Bernard Laporte et le Minsitre de l'Agriculture, Didier Guillaume, ont dévoilé une série de projets visant à mettre en lumière le savoir-faire français lors de la Coupe du monde 2023.

Vendredi après-midi, le président de la FFR Bernard Laporte, le directeur de France 2023 Claude Atcher et le Ministre de l'Agriculture Didier Guillaume ont dévoilé au Salon de l'Agriculture une série d'initiatives visant à mettre les agriculteurs et les produits du terroir français au premier plan lors du Mondial 2023. Dans le Sud parisien, Claude Atcher expliquait en préambule : « Mon père était agriculteur et à 30 ans, il a du quitter la ferme familiale pour entrer dans l'administration. Mais les valeurs de la terre sont toujours restées ancrées en moi. L'agriculture et le rugby, c'est un lien historique. Et avec France 2023, nous voulons mettre en valeur ce patrimoine et ces produits ». Pour ce faire, Atcher a exposé deux concepts. « D'abord, nous ferons découvrir le travail et les produit des agriculteurs aux gens qui arrivent de l'étranger pour le tournoi. Ensuite, on est aussi convaincu que l'on peut faire mieux que la saucisse en plastique et la moutarde américaine autour des stades. Pour 2023, on va donc créer en marge des rencontres des marchés dans lesquels les agriculteurs feront déguster aux spectateurs des produits qui font partie de notre gastronomie. Ce dispositif sera efficient sur les quarante-huit matchs de la compétition. »

Didier Guillaume : « Bernard Laporte sera là en 2023 »

Passé le laïus de Claude Atcher, le Ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, un temps pressenti pour prendre la présidence du Groupement d'Intérêt Public de France 2023, a expliqué : « Que l'on soit de rugbyman de Rieumes, de Saint-Pée sur Nivelle ou d'ailleurs, ce sport est viscéralement lié au monde agricole. Les exemples ne manquent pas : Jessie Trémoulières, la meilleure joueuse de rugby au monde, sort d'un lycée agricole, le frère d'Antoine Dupont est éleveur de porc de Bigorre... Je salue donc l'initiative proposée par Claude Atcher et Bernard Laporte pour renforcer ce lien. Moi, je ne serai plus à ce poste pour la Coupe du monde en France, les postes de ministre étant par nature éphémères. Mais Bernard (Laporte) sera encore présent en 2023, j'en ai l'intime conviction. » Sauf votre respect, monsieur le Ministre, les élections fédérales d'octobre prochain en décideront.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir