C’est fou !

  • Les Bayonnais surprennent les champions de France et s’offrent un succès qui comptera dans la course au maintien. Photo Icon Sport.
    Les Bayonnais surprennent les champions de France et s’offrent un succès qui comptera dans la course au maintien. Photo Icon Sport. Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

La Section ne sera restée qu’une seule semaine à la dernière place du classement, ce qui prouve que les prochaines semaines s’annoncent palpitantes dans la course au maintien.

Le Stade français est passé tout près de réaliser un énorme coup dans la course au maintien. Les Parisiens menaient à Toulon à la 80e minute. Ils pensaient alors gagner une place au classement et sortir de la zone rouge. Deux minutes plus tard, ils se contentaient d’un point de bonus défensif en épilogue d’un week-end, chutant ainsi à la dernière place du classement malgré un match plein d’espoirs. Cette 17e journée a démontré que la course au maintien est et sera complètement folle lors des neuf prochaines journées.

Le scénario s’annonce renversant d’autant plus que la Section, dont l’encéphalogramme ne détectait plus aucune activité depuis le 9 novembre a enfin réussi à remporter un match après sept défaites consécutives. Après avoir occupé pendant une semaine, la peu glorieuse place de lanterne rouge, les Béarnais se retrouvent juste au-dessus de la ligne de flottaison et peuvent maintenant miser sur une nouvelle dynamique même si Antoine Erbani était conscient que le chemin sera encore long : "Attention, nous ne sommes pas champions du monde […] Je répète qu’il faut quand même faire preuve de retenue. Nous ne sommes pas sauvés. Rien n’est gagné." La retenue du troisième ligne béarnais est compréhensible puisque la Section a rendez-vous à Agen, son ancien club, lors de la prochaine journée.

Vivement le printemps !

Les Agenais n’ont pas réussi à confirmer après leur victoire à Brive, s’inclinant à domicile face à Clermont. Même si perdre face à un finaliste du dernier Top 14 n’a rien de dégradant, l’embellie aura donc été de courte durée et la pression est de nouveau forte sur les hommes de Christophe Laussucq. Pau, Agen, et Paris sont au coude à coude et la prochaine journée sera une nouvelle fois décisive. Il faudra malheureusement patienter puisque le Top 14 reprendra le 21 mars prochain, soit au printemps. De son côté, le Stade français recevra une équipe de Brive qui a conservé son avance sur le trio de derrière en signant un succès face à Lyon, un dauphin complètement dépassé en Corrèze. Saîd Hirèche et ses partenaires se retrouvent dans un wagon en compagnie de Castres, qui a glané un point à Bordeaux, et de Bayonne qui a fait chuter le champion de France à Jean-Dauger. Ces trois clubs se retrouvent avec 33 points. Les Castrais et les Bayonnais se retrouveront à Pierre-Fabre le 21 mars, ce qui peut laisser penser que le vaincu verra revenir un club de derrière sur ses talons. Alors même si l’Aviron, le CAB et le CO mènent pour l’instant le combat aux points, personne n’est encore K.O. d’autant plus que tous ces concurrents ont démontré qu’ils pouvaient s’imposer contre n’importe quelle autre équipe du Top 14. Difficile donc d’émettre un pronostic sur cette folle course au maintien.

Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Réagir