Coronavirus : Quels impacts

  • Le ministère des Solidarités et de la Santé a diffusé auprès des Fédérations sportives le dispositif de prise en charge ainsi qu’une plaquette d’information afin de mieux comprendre le coronavirus. Ci-dessus, la rencontre entre le Racing 92 et La Rochelle samedi après-midi a pu se tenir avec l’accord du Ministère.Photos Icon Sport
    Le ministère des Solidarités et de la Santé a diffusé auprès des Fédérations sportives le dispositif de prise en charge ainsi qu’une plaquette d’information afin de mieux comprendre le coronavirus. Ci-dessus, la rencontre entre le Racing 92 et La Rochelle samedi après-midi a pu se tenir avec l’accord du Ministère.Photos Icon Sport LaPresse / Icon Sport / LaPresse / Icon Sport
  • General view during the Rugby Championship match between Stade Francais Sevens and Toulon Sevens, for the third place, of In Extenso Supersevens at Paris La Defense Arena on February 1, 2020 in Nanterre, France. (Photo by Sandra Ruhaut/Icon Sport) - --- - Paris La Defense Arena - Paris (France)
    General view during the Rugby Championship match between Stade Francais Sevens and Toulon Sevens, for the third place, of In Extenso Supersevens at Paris La Defense Arena on February 1, 2020 in Nanterre, France. (Photo by Sandra Ruhaut/Icon Sport) - --- - Paris La Defense Arena - Paris (France) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Samedi, le gouvernement a décidé d’annuler tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes dans les lieux confinés. Prévenue très tard, la Ligue a laissé se dérouler le match Racing 92 - La Rochelle, dans la salle Paris La Défense Arena. Si l’éventualité de reports de matchs n’est pas d’actualité, les choses pourraient évoluer cette semaine. Le coronavirus va s’inviter dans plusieurs rendez-vous, au symposium de World Rugby, au comité directeur de la LNR, mais aussi au Ministère des Sports lors d’une réunion de toutes les fédérations ce mardi.

Le rugby français a été rattrapé par le début de pandémie du Covid-19, ou plus vulgairement le coronavirus. Ce week-end, il a fait irruption dans le quotidien de notre sport et si, pour le moment, il n’a ni fait de dégât, ni chamboulé la programmation, cette crise sanitaire qui se propage pose pas mal de questions. Cela a commencé par une incompréhension quand, samedi à 15 heures précises, sont tombées les directives du ministère des Solidarités et de la Santé qui a fait passer la France en phase 2 de la prévention et de la gestion du virus.

En conséquence, il a été décidé d’annuler tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu confiné mais aussi en milieu ouvert quand ils conduisent à des mélanges avec des personnes issues de zones où le virus circule possiblement. En clair, la rencontre Racing 92 — La Rochelle n’aurait pas dû avoir lieu. Sauf que le gouvernement a prévenu les instances qu’à 9 minutes du coup d’envoi de la rencontre et qu’il y avait déjà près de 17 000 personnes dans la Paris-La Défense Arena, et qu’organiser une évacuation dans le calme aurait été pour le moins compliqué. La LNR a donc décidé, avec l’aval de l’Etat, de laisser le match se dérouler. "Les gens du ministère nous ont dit que notre cas était calqué sur celui du salon de l’agriculture, qui sera fermé dimanche, mais pas samedi. Ces mesures sont préventives, c’est la base de tout. Les autorités ont dit que l’évacuation du match, comme celle du salon aurait posé trop de problèmes", indiquait sur Rugbyrama.fr Bernard Dusfour, président de la Commission Médicale de la LNR. Pour les autres rencontres, pas de soucis car elles se déroulaient dans des enceintes ouvertes.

Toutefois, à la Ligue, on réfléchit aussi sur une possible aggravation de l’épidémie dans le futur, notamment pour l’organisation de la 18e journée de Top 14 qui doit avoir lieu les 21 et 22 mars prochains, mais aussi pour le Pro D2 dont le feuilleton doit se poursuivre la semaine prochaine. Un comité directeur doit se tenir en début de semaine à la Ligue sur le sujet. Le président Paul Goze, chez nos confrères de RTL expliquait que, au-delà d’une journée de matchs reportés, la LNR serait sans doute obligée d’avoir recours à des matchs sans public, car d’ici à la finale de Top 14 (26 juin), les dates de libre dans le calendrier sont rares !

Au niveau international, le Coronavirus a déjà fait des dégâts. Le match Irlande - Italie du week-end prochain a été reporté. L’Irlande qui ne présente qu’un seul cas déclaré, a voulu se protéger notamment de la venue de plus de 2000 supporters de la Squadra Azzurra à Dublin.

Au programme du sommet de World Rugby ce lundi à paris

Ce lundi commence à Paris un séminaire World Rugby avec plusieurs réunions au sommet mais aussi un conseil d’administration du Comité des Six Nations. Il y sera question du Coronavirus. À la FFR, le président Bernard Laporte a défini une règle simple : "Nous suivrons strictement les consignes gouvernementales. Les autorités sanitaires sont suffisamment alertées et informées pour nous transmettre les bonnes directives", glissait-il ce dimanche après une nouvelle réunion téléphonique avec ses collaborateurs.

La fédération a fait diffuser à l’ensemble de ses adhérents et clubs, par l’intermédiaire de la direction de la sécurité, toute une série de recommandations. Une cellule a été créée il y a une dizaine de jours pour suivre ce dossier, au niveau de l’ensemble des compétitions fédérales. Son directeur général adjoint, Laurent Gabbanini, mais aussi le DTN, Didier Retière, appartiennent eux à la cellule de veille mise en place par le ministère des Sports. Ils doivent participer ce mardi à une réunion avec la Ministre Roxana Maracineanu afin de décider ou pas de nouvelles dispositions de prévention. "La menace est plus importante sur Ecosse - France que sur France - Irlande", nous précisait un salarié de la FFR. Ce week-end, la Fédération s’est tournée vers son assureur afin de connaître quels pouvaient être les recours en cas de report du match.

Le fait que l’Irlande soit préservée, est un élément positif à sa tenue, mais reste à savoir quelle sera l’évolution de la crise en France d’ici là. Une chose paraît certaine, les matchs ne pourront être que reportés mais pas annulé comme lors du Mondial au Japon. Le règlement du Six Nations ne prévoit pas un partage des points en cas de non tenue d’une rencontre. Ce dimanche soir, la fédération écossaise se voulait rassurante envers l’accueil des supporters français. Pour le moment aucun filtrage n’est prévu pour leur accueil à Edimbourg. Wait and see.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir