"Demi-maul", le début du bonheur !

  • Gimeno Alvar les bras levés pour un nouvel essai de Béziers
    Gimeno Alvar les bras levés pour un nouvel essai de Béziers Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Plus large succès glané par l’ASBH cette saison, qui décroche au passage son deuxième bonus offensif. L’embellie se poursuit.

Le plaisir sous toutes ses formes. Huit essais dont trois doublés, cinq points décrochés lors du plus large succès glané cette année. L’extase ! Les Biterrois ont trouvé l’exutoire parfait (des Montois trop diminués pour réellement leur résister) pour se défouler puis évacuer toutes les frustrations accumulées. Et offrir ainsi plus de spectacle lors de cette soirée enchantée, que sur l’ensemble de la saison. "On est heureux pour nous, mais surtout pour nos supporters et le club. Ça fait vraiment du bien", lance Victor Dreuille.

L’ASBH a redonné le sourire à ses supporters, frustrés depuis trop longtemps. Et le divorce prononcé il y a peu, s’est transformé en retrouvailles endiablées, prolongées jusque tard dans la nuit. Une étreinte passionnée, qui a commencé sur le pré, sans aucun "préliminaire".

D’entrée, les avants biterrois emmenés par un Kelly Meafua de gala, ont élevé le cursus de l’agressivité à son paroxysme. Pas de sensualité, ni de finesse. Pendant plus d’une heure, ils ont marché sur leurs homologues en les martyrisant en mêlée (trois pénalités et un essai) avant de les détruire sur mauls (quatre réalisations, dont deux indirectes après des pick and go) grâce à une prestation en touche quasi parfaite (un ballon perdu).

Quatre essais sur huit inscrits après mauls

"C’est un liant qui avait déjà pris à "Oyo" (bonus défensif, NDLR). C’est aussi le travail de l’ombre, fait dans cette période difficile où on était dans le doute, qui commence à payer.", explique Dorian Marco Pena.

Un liant retrouvé, mis en lumière par une solidarité sans faille en défense comme dans le combat. Et surtout, par une prestation offensive référence. Pour la seconde fois cette saison, les Rouge et Bleu, dont les avants repositionnés au milieu du terrain brillent à nouveau, ont trouvé de l’alternance en attaque. David Aucagne développe : "Les joueurs ont pris du plaisir en se "filant" les uns pour les autres. Il y a eu une belle alternance entre le jeu d’avants et de trois-quarts, ainsi que le jeu au large et au près. Avec aussi un beau jeu au pied et une charnière (Latorre-Munilla), qui a bien varié depuis le départ. C’est une belle performance, mais on ne va pas s’enflammer !"

Pas de crise de "priapisme" pour l’ASBH. Car les Héraultais savent pertinemment qu’ils ont encore loin du bonheur ultime (sept points de retard sur Nevers, 6e). Leur bonne dynamique se poursuit (trois succès et un bonus défensif sur les quatre deniers matches), la zone de relégation s’éloigne et la confiance revient. Rendez-vous à Valence-Romans, pour confirmer l’embellie et rêver plus grand.

Julien LOUIS
Voir les commentaires
Réagir