Andrew Kellaway : partir pour mieux revenir

  • Andrew Kellaway sous les couleurs des Waraths en 2017 Andrew Kellaway sous les couleurs des Waraths en 2017
    Andrew Kellaway sous les couleurs des Waraths en 2017 Steeve Haag / Icon Sport - Steeve Haag / Icon Sport
Publié le

Un petit séjour en Europe lui a fait le plus grand bien. Andrew Kellaway ne sera pas loin du prochain groupe des Wallabies. 

Il est des fois où il est bon de prendre la décision de partir, pour revenir plus fort. C’est ce qu’a fait Andrew Kellaway en 2018 quand il décida d’aller passer une saison dans le championnat anglais chez les Northampton Saints. Grand espoir du rugby australien, Kellaway a eu le courage de sortir de son confort pour se remettre en question alors qu’une carrière tranquille lui semblait promise. International scolaire, il fut ensuite le capitaine des moins de 20 ans australiens en 2015. Il inscrivit même un record de 10 essais lors du championnat du monde des moins de 20 ans en 2014, dépassant les All Blacks Julian Savea et Zac Guildford., Il fit ensuite ses débuts dans le Super Rugby en 2015 avec les Waratahs, en jouant 25 matchs et en marquant cinq essais.

Mais, barré par des joueurs comme Folau ou Naiyaravoro, il choisit de découvrir le rugby britannique. Au contact de joueurs d’expérience, habitués aux rudes saisons anglaises, un autre homme se construisit, accumulant de l’expérience. « Ma décision de partir en Angleterre a choqué beaucoup de monde mais je sentais que j’avais besoin de voir autre chose, de sortir de ma routine et de mon cocon, raconte Kellaway. Et je savais que je ne manquerais qu’une saison de Super Rugby. »

Après avoir joué dix matchs, dont quatre comme titulaire, Kellaway aurait pu rester en Angleterre mais le désir de retrouver le Super Rugby et un potentiel maillot des Wallabies fut trop fort. Au passage, il s’arrêta en Nouvelle-Zélande pour jouer la ITM Cup avec les Counties Manukau aux côtés de Sonny Bill Williams et gagner encore en expérience. Mais au lieu de revenir à Sydney, Kellaway signa un contrat avec les Rebels. Son arrivée fut un soulagement pour la franchise de Melbourne qui, en janvier, perdait son international Jack Maddocks, ce dernier souhaitant revenir en Nouvelle-Galles-du-Sud où sa famille réside. Placé sur l’aile opposée à Marika Koroibete, Andrew Kellaway a produit un effet immédiat pour les Rebels.

Il a déjà inscrit cinq essais en cinq matchs dont deux contre les Waratahs, son ancien club et deux interceptions contre les Highlanders à Dunedin. Sur sa forme actuelle, il ne sera pas loin du premier groupe de l’ère Dave Rennie, le nouveau sélectionneur des Wallabies. Sa solidité, sa vitesse et sa technique en font un joueur polyvalent même si le poste d’ailier lui semble destiné. Il lui reste quand même à travailler sa défense car il a manqué quelques plaquages depuis le début du Super Rugby.

Jacques Broquet
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?