L’USON renverse la tendance

  • Jean Baptiste Manevy
    Jean Baptiste Manevy Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Mené 13-0 à la pause, Nevers s’est finalement imposé 13-15 à Aguiléra.

La tempête, la vraie, s’était déjà invitée lorsque le BO avait reçu Grenoble ou Rouen, plus tôt dans la saison. Elle a de nouveau participé aux débats ce soir. La pluie, tombée une grande partie de la journée au Pays basque, s’était certes arrêtée au coup d’envoi. Le vent, non. Profitant de fortes rafales dans son dos, le BO prenait rapidement l’avantage au score grâce à un essai de Ruffenach, petit côté (7-0, 10e). L’USON très maladroite, piégée dans les rucks à deux reprises sur des ballons grattés par Usarraga (19e) et Olmstead (24e), ne parvenait pas à mettre son jeu en place et, face au vent, peinait à sortir de son camp. Indisciplinés (huit pénalités sifflées contre Nevers sur la première demi-heure), les Nivernais voyaient Pierre Bernard passer deux pénalités (23e puis 30e) et à la pause, les Basques menaient 13-0.

 

Les visiteurs profitaient du changement de côté, à la pause, pour bénéficier des bourrasques et s’installer, à leur tour, dans le camp adverse au retour des vestiaires. Mais ils se heurtaient à une défense en place. Bien organisés autour des ballons portés, les Basques ne cédaient pas. L’USON s’en remettait alors à la botte de Zack Henry pour débloquer son compteur après un hors-jeu d’Usarraga (13-3, 51e). Henry, en coin, manquait l’occasion de ramener les siens à sept unités (57e), mais se rattrapait dix minutes plus tard avec une passe décisive pour l’essai de Manevy (13-8, 67e). Réduits à treize après deux cartons adressés à Armitage (67e) puis Barry (72e), les rouge et blanc vivaient une fin de match sous pression. Couilloud, sur une sortie de camp à quatre minutes du terme, était contré par Bradshaw. Le deuxième ligne irlandais se jetait sur le ballon dans l’en-but. Zack Henry assurait la transformation et donnait l'avantage à son équipe pour la première fois du match (13-15, 77e). Sur l’action suivante, les Biarrots récupéraient une pénalité, mais Bernard, jusqu’alors à 100%, manquait la cible face au vent.

Les locaux, après la défaite concédée face à Perpignan quinze jours plus tôt, s'inclinent pour la deuxième fois de la saison à domicile. Nevers profite de ce succès pour gagner une place au classement. Sixièmes avant la rencontre, les Nivernais volent la cinquième place au BO.

 

L’essai : Manevy plus rapide que tout le monde

Alors que l’USON est sur un temps fort, mais ne parvient pas à faire craquer les avants biarrots, le ballon est extrait. Zack Henry lève la tête et adresse une belle transversale dans l’en-but adverse. Le troisième ligne aile, Jean-Baptiste Manevy, est le plus rapide et plonge sur le ballon pour ramener son équipe à cinq points du BO.

 

Le tournant : Biarritz a craqué à 13 contre 15

Alors que Biarritz, jusqu’alors, résistait aux assauts de Nevers dans ce second acte, les rouge et blanc ont reçu deux cartons jaunes en cinq minutes. Réduits à treize, les coéquipiers de Steffon Armitage ont subi avant de craquer à quatre minutes de la fin.

Pablo Ordas
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?