Oyonnax se retrouve

  • Yohan Le Bourhis (Oyonnax)
    Yohan Le Bourhis (Oyonnax) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Malmenés dfurtant les dix premières minutes, les Oyomen ont su imposer leur jeu et auraient même pu décrocher un bonus effacé en fin de rencontre par les Isérois

Le match

L'opposition entre deux équipes en mal de confiance et en recherche de certitudes pouvait-elle plus mal débuter pour Oyonnax ? Après dix minutes de jeu l'équipe de l'Ain était menée 13 à 0 après avoir concédé deux pénalités et surtout un essai pointé par Fourie à la récupération d'un ballon aérien manqué par Codjo. Sous la tempête et dos au vent, Grenoble venait de réussir l'entame idéal dans un scénario rappelant aux Oyonnaxiens celui du match livré à Mathon face à Biarritz. Et comme lors de cette rencontre, Oyonnax se retrouva dans l'engagement et dans l'intensité  pour réduire son handicap et même prendre l'avantage après un essai pointé en coin par Millet, puis un autre inscrit en puissance par Mirtskhulava. En tête à la pause (20-16), Oyonnax, en infériorité numérique, grâce au pied de Le Bourhis accentuait un écart qui allait encore gonfler suite à la réalisation de deux nouveaux essais offrant à Oyonnax le bonus. Dans les dernières minutes, Grenoble effacaçait cet avantage sur une charge de Tupuola.

Le tournant

L'essai pointé par Millet à la vingtième minute aura fait basculer un match pourtant mal engagé pour Oyonnax. Menés de treize points les Oyonnaxiens étaient parvenus à enfin rentrer dans le match sur une pénalité. A leur tour dominateurs, ils imposaient une longue séquence aux Grenoblois au bout de laquelle Millet optait pour un jeu au pied à destination de Michel. L'ailier retrouvait son centre qui terminait l'action dans l'en-but. Oyonnax venait de retrouver une confiance qui s'intensifiait à la faveur d'un deuxième essai inscrit six minutes plus tard et qui ne changea plus de camp.

Le joueur

Une fois encore Yohan Le Bourhis a pesé sur le match en signant un sans faute, quatre pénalités et quatre transformations. Après avoir remis Oyonnax dans le bon sens en début de match, sa botte permit aussi de creuser l'écart avant et après le repos alors que le club de l'Ain évoluait à quatorze suite au carton jaune reçu par Audy.

Les meilleurs

À Oyonnax : Le Bourhis, MacDonald, Battye, Millet

À Grenoble : Ancely, Fourie, Rhule

Jean-Pierre Dunand
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?