Béziers capitalise

  • Jonathan Best et ses partenaires peuvent maintenant rêver aux phases finales
    Jonathan Best et ses partenaires peuvent maintenant rêver aux phases finales / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Si la copie n’était pas parfaite, les Bittérois auront su se sortir d’un match piège face à une lanterne rouge qui n’y arrive toujours pas. Et c’est bien là l’essentiel.

Jonathan Best, le capitaine biterrois, l’avait rappelé à la veille de ce déplacement dans sa terre drômoise natale : "C’est un match que nous avons ciblé dans le parcours de progression de l’équipe." Si les Héraultais s’attendaient à une rencontre compliquée, ils auront été plus réalistes que leurs adversaires, s’offrant même un nouveau succès à cinq points.

Match plié en deux minutes

Dans des conditions météorologiques pas optimales, pluie fine et vent traversant, les deux collectifs ont dû s’adapter. Marco Pena, qui s’est offert un nouveau doublé, vient confirmer la bonne forme des avants. Béziers avait même l’occasion de sceller le match dès la première mi-temps grâce à un Tawalo très en jambes, repris par deux fois à quelques mètres de l’en-but local. Plus irrégulier en deuxième période, Béziers allait profiter des approximations drômoises. Valence-Romans ne concrétisait pas ses temps forts et manquait d’inspiration à l’avant.

A contrario, les Rouge et Bleu surent profiter de deux brèches dans la défense adverse pour concrétiser à l’heure de jeu. Williams et Tuineau, après une course de 60 mètres, s’offraient ainsi les deux plus belles réalisations de la partie (quatre essais au total). Rester sérieux, tenir le ballon, car on connaît la capacité de résilience de Valence-Romans. C’est d’ailleurs Nigel Hunt, en réaction, qui allait s’offrir l’ultime et unique essai du match des Drômois. De quoi faire avouer à Adrien Latorre que "le match aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre, nous en sommes conscients. La chance nous sourit ce soir."

Regarder vers le haut

Avec ce nouveau succès bonifié, Béziers se relance parfaitement dans ce championnat. Pas de quoi affoler David Aucagne qui, comme à son habitude, garde les pieds sur terre : "Ce fut un match difficile surtout en deuxième mi-temps. On s’est accroché collectivement. Avec un peu de chance et quelques rebonds en notre faveur, ça l’a fait. Je suis satisfait de l’équipe par rapport au travail fourni depuis le début de saison. On ne s’attendait pas à récolter le bonus ce soir, mais tant mieux. Ces deux matchs bonifiés nous rapprochent un peu plus de la sixième place. Après il ne faut pas s’enflammer. On a maintenant trois semaines pour préparer la réception de Biarritz. On verra match après match, avec beaucoup d’humilité."

Justine DREVAIT
Voir les commentaires
Réagir