La tête et les jambes

  • Naituvi, meilleur marqueur d'essai du championnat, a encore réalisé une grosse performance
    Naituvi, meilleur marqueur d'essai du championnat, a encore réalisé une grosse performance / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Mont-de-Marsan, ce déplacement relevait d’une dette d’honneur suite à la volée reçue à Béziers. et l’essentiel a été fait pour l’emporter.

La Bérézina de Béziers était encore dans les têtes montoises toute la semaine, les travées bruissaient d’inquiétude. Certes, le maintien n’était pas en danger mais il allait falloir faire mieux. De ce point de vue, le match face à Rouen a remis les têtes à l’endroit, pas forcément dans le contenu mais dans les valeurs de sacrifice et de combat.

Certes, Rouen n’a pas été au niveau de sa situation d’urgence et Mont-de-Marsan n’a pas eu à s’employer beaucoup pour contenir les Normands. Maxime Marty, l’ailier international moins de 20 ans, parle "d’une réaction d’équipe", de "solidarité dans le combat". Un match de rugby n’est jamais facile, il faut répondre au bon moment avec la mesure nécessaire sans se découvrir et, sur ce point, Mont-de-Marsan a été très bon.

L’étincelle Naituvu

Sur le terrain, les Montois ont donc ressenti une vraie intensité dans les chocs, face à une équipe qui jouait sa survie, même si en tribunes, le peu de jeu développé pouvait décevoir les 2 000 spectateurs venus voir du spectacle. Les visiteurs ont donc maîtrisés la rencontre, en contrôlant le ballon sur toutes les zones de jeu, reconnaissant que l’intensité rouennaise aurait pu leur jouer des tours.

Malmenés en mêlée fermée, le Stade montois s’est concentré à casser l’avancée des mauls, obligeant Rouen à prendre les points au pied et donc à ne pas creuser l’écart. Une façon intelligente de rester au contact. "Nous avons retrouvé des couleurs et des valeurs. Personne ne s’est pas échappé", avance l’ailier des Bleuets et c’est vrai que le pragmatisme a vite éteint les avancées normandes. Et même réduit à quatorze pour les dix dernières minutes, c’est là que l’équipe a trouvé le dernier coup de rein pour filer à l’essai et gagner cette rencontre.

Il y, a des perles dans cette équipe landaise, des joueurs qui savent, avec les neuf minutes qui leur sont offertes, trouvait la faille et Wame Naituvu, "le facteur X" comme l’appelle Rémi Tales, fait partie de cette famille. Quelle vista, quelles jambes de feu ! Il a planté deux adversaires et a chaloupé pour délivrer une passe exemplaire à Cabannes, pour le seul essai du match (75e), donnant la victoire aux siens.

Mont-de-Marsan, dixième, peut vivre sereinement sa fin de saison, tandis que Rouen, avec cette quatrième défaite de suite (dans les dernières minutes à nouveau) a sans doute dit adieu au Pro D2, à moins que….

Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Réagir