• Le pilier des Dragons Sam Kasiano, ballon en main, illustre à merveille la puissance retrouvée des Catalans.
    Le pilier des Dragons Sam Kasiano, ballon en main, illustre à merveille la puissance retrouvée des Catalans. / Nicolas Parent
Publié le / Modifié le
Super League

Les Dragons prennent place

La troisième victoire d’affilée, samedi face à Salford, offre aux Catalans une position idéale au classement avant d’accueillir Leeds, le leader, samedi prochain.

L’opération revanche menée par le capitaine Rémi Casty et ses coéquipiers a été menée jusqu’au terme samedi soir à Perpignan. Humiliés à Gilbert-Brutus un an plus tôt (10 mars 2019) par leur adversaire du soir (0-46), les Dragons catalans ont remis les pendules à l’heure face à Salford. Le finaliste de la dernière Super League s’attendait à une âpre réception de la part de Catalans qui avaient la mémoire dans la peau. Et les leviers activés dans la semaine par l’encadrement, autour de l’esprit de revanche et du défi physique à imposer d’entrée, ont produit leurs effets. À l’entame, les Dragons ont pris le pas sur des Anglais trop maladroits pour exister. Résultat des courses, à la pause, les Catalans ont dix-huit longueurs d’avance (18-0). "Nous faisons une belle première mi-temps avec l’appui du vent et nous pouvions même inscrire un ou deux essais de plus. Et puis, on a commencé à sortir des plans en défense pendant vingt longues minutes", résume l’entraîneur Steve McNamara en référence au retour au score de Salford après la pause. Les Diables rouges sont revenus à 20-14 à treize minutes du terme. "J’ai aimé la façon dont nous avons inversé le cours du match et la capacité de cette équipe à inscrire les deux essais de la victoire", renchérit le coach anglais des Dragons.

Et maintenant Leeds

Les faits sont là avec cette troisième victoire consécutive acquise avec la manière. Les deux dernières réalisations ont été inscrites par les deux ailiers : Fouad Yaha (quatre essais en quatre matchs) et Lewis Tierney ont scellé l’issue de la rencontre. Ce début de saison, qui a permis aux Dragons de bénéficier de trois réceptions pour un seul déplacement (à Hull FC et deux matchs reportés à Wakefield et St Helens), est marqué par l’esprit offensif d’un ensemble qui arrive à se montrer moins lisible. "J’avais dit que ça prendrait du temps. On commence à voir des choses intéressantes mais nous pouvons faire encore mieux. Les connexions commencent à prendre forme, chacun trouve sa place et le fait que l’équipe ne change pas trop contribue au bon équilibre", analyse le capitaine Rémi Casty.

Après Castleford et Hull FC, c’est donc Salford qui est tombé sous le feu des Dragons. Sous le feu d’une formation dont la marge de progression est encore énorme. Et la troisième sortie d’Israel Folau a encore été impeccable. Malade, le joueur a tenu sa place, sans faire une seule faute "en étant encore très sûr en défense et en venant aider ses coéquipiers au milieu", dit de lui son entraîneur Steve McNamara. Les Dragons ont bien noté que les adversaires mettaient à chaque fois du nombre sur l’ex-star des Wallabies. Ce qui a permis à Benjamin Jullien de filer deux fois à l’essai à Hull. Samedi, autour de Folau, Lewis Tierney, Sam Tomkins et Benjamin Garcia ont bénéficié d’espaces dus à l’opération surveillance menée sur Folau. "En même temps, il est tellement fort sur ses appuis et il possède une telle dextérité avec le ballon, qu’il est difficile à lire. Ses vis-à-vis montent très vite et nous l’avons vu, sa passe pour l’essai de la victoire à Tierney est un chef-d’œuvre", fait remarquer le sélectionneur du XIII de France, Aurélien Cologni.

Samedi, les Dragons Catalans recevront le leader Leeds qui vient de signer sa quatrième victoire. Un choc entre deux formations qui réussissent leur entame de saison et qui prônent un rugby offensif. Le spectacle va continuer…

Bruno Ontoniente
Voir les commentaires
Réagir