Scénario inachevé

  • Jean Bouilhou, l'entraîneur de Montauban devra motiver ses troupes pour assurer le maintien
    Jean Bouilhou, l'entraîneur de Montauban devra motiver ses troupes pour assurer le maintien Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Les Tarn-et-Garonnais n’ont pas réussi à forcer la décision, la faute à de trop nombreuses maladresses.

Quand Jonathan Bousquet a vu son coup de pied échouer à la 79e, heurtant les deux poteaux puis la barre transversale alors que le tableau d’affichage montrait 27-23 en faveur de l’Usap, Montauban s’est dit qu’il y avait une dernière grande opportunité à saisir et que les comptes d’il y a deux ans avec le même scénario de match et le contre assassin d’Enzo Selponi après une tentative similaire ratée par Jérôme Bosviel allaient être soldés.

Malheureusement pour les Sapiacains, à l’image de leurs quatre ballons vendangés en touche quelques minutes plus tôt dans les vingt-deux perpignanais, les Vert et Noir ont gâché leur dernière cartouche sur un en-avant. Rageant alors que l’USM avait réalisé un premier acte pétillant avec de beaux mouvements et deux essais dont un de toute beauté par Sitauti.

Munoz, à la pointe du combat

Le problème c’est aussi que Montauban a payé cher son indiscipline et notamment son carton jaune, "encaissant douze points alors que Perpignan n’en a pris que trois dans pareille situation", comme le soulignait l’entraîneur des trois-quarts Jean-Frédéric Dubois. "Nous avons gagné à Sapiac contre Grenoble et contre Oyonnax, contre Perpignan si nous sommes plus précis le match est pour nous. Si on avait fait ce genre de matchs plus tôt dans la saison, on ne serait pas à cette place au classement et on ne parlerait pas de maintien", avouait le capitaine Stéphane Munoz, une nouvelle fois à la pointe du combat dans le jeu au sol. Montauban aura l’occasion de se rattraper samedi lors de la réception de Provence Rugby. 

Enzo DIAZ
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir